Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mayotte 3, Histoire d'hier et d'aujourd'hui.

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Plusieurs civilisations sont à l’origine du peuplement de Mayotte.

Le premier peuplement d’origine bantoue aurait eu lieu entre le Vème et le VIIIème siècle. Jusqu’au XIIIème siècle, le commerce se développe avec les autres îles du Canal du Mozambique, Madagascar et l’Afrique. Les invasions arabes se succèdent et apportent la culture swahilie et la religion musulmane.

Selon les fouilles de 2016, la présence d'une première mosquée a été confirmée. Le bâtiment actuel correspond à l'agrandissement opéré par le sultan Insa, arrivé à Tsingoni vers le XVI siècle

 Les premiers Européens, Portugais et Français, débarquent à Mayotte vers le XVème siècle, et utilisent l’archipel comme point de ravitaillement sur la Route des Indes . À la fin du XVIIIème siècle jusqu’au début du XIXᵉ, Mayotte est le théâtre de troubles violents (razzias d’esclaves par les Malgaches, pillages, guerres de succession…).

La population est réduite à 3 000 personnes !

Carte de Mayotte de 1894

Carte de Mayotte de 1894

Dates clés de l’histoire de Mayotte.

 

25 avril 1841 : Fin du Sultanat.   

Affaibli par des luttes incessantes entre les sultanats en place dans l’archipel des Comores, le sultan de Mayotte, vend l’île aux Français en contrepartie d’une indemnité de mille piastres. Mayotte devient alors colonie française.

9 décembre 1846 : Abolition de l'esclavage.

1886-1892 : « Mayotte et dépendances » 

D’abord placé sous protectorat du gouvernement français de Madagascar en 1886, l’ensemble de l’archipel devient six ans plus tard colonie française.

1946 : Vers un nouveau statut administratif.

Les Comores deviennent territoire d’outre-mer (TOM). Djaoudzi (à Mayotte) demeure le chef-lieu.

De 1960 à 1970 : Les combats des Chatouilleuses.  

Lorsque les Comores ont voulu obtenir leur indépendance et déplacer la capitale de l'archipel à Moroni, les femmes Mahoraises se sont battues pour réduire l'influence des autres îles de l'archipel des Comores sur Mayotte

Mayotte 3, Histoire d'hier et d'aujourd'hui.

Référendums de 1974 et 1976.

Les Mahorais se prononcent massivement pour leur maintien dans la nation Française.

1995 : Le « Visa Balladur »

Instauration du « visa Balladur » La mesure saluée par les Mahorais et critiquée par les Comoriens, supprime la liberté de circulation entre Mayotte et le reste de l’archipel. Comme l’obtention du visa est difficile, les Comoriens entrent clandestinement dans l’archipel français, à bord des embarcations de fortune désignées sous le nom de kwassa-kwassa. Celles-ci font régulièrement naufrage, transformant l’océan Indien en un vaste cimetière marin. Estimation de 7000 à 10000 personnes mortes noyées.

Kwassa-kwassa

Kwassa-kwassa

Kwassa- kwassa saisies par la Gendarmerie, en attente d’être détruits

Kwassa- kwassa saisies par la Gendarmerie, en attente d’être détruits

31 mars 2011 : Départementalisation.

A la suite du vote des Mahorais qui se prononcent le 29 mars 2009 pour la départementalisation de leur île, Mayotte devient officiellement le 101e département et 5e département d’outre-mer (DOM) de la République française, Code postal : 976.

à suivre...

                                                                 Joanny

Photos internet.

Administrateur colonial à Mayotte, fin XIXème siècle.

Administrateur colonial à Mayotte, fin XIXème siècle.

Partager cet article
Repost0

MAYOTTE II.

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

“Caribou Maoré“, bienvenue à Mayotte,

à mes ami(e)s fidèles abonné(e)s de ce blog.

Peut-être que les récits qui vont suivre dans les prochaines semaines vous donnerons l’envie de découvrir, plus en profondeur, ce département Français des tropiques, il vaut bien le détour.

L'Ile aux parfums, Mayotte

L'Ile aux parfums, Mayotte

Géographie de Mayotte

Mayotte comprend deux îles principales, Grande terre et Petite terre et une trentaine de petits îlots parsemés dans un lagon qui s’étend sur plus de 1 500 m² et est  délimité par une barrière de corail.

Ilot Bambo

Ilot Bambo

Ripaille sur l'ilot Sable-Blanc

Ripaille sur l'ilot Sable-Blanc

La barrière de corail est longue de plus de 160 km, elle est coupée par une dizaine de passes permettant de relier le lagon à l’océan. Ces passes sont autant de spots de plongée de renommée mondiale.

Le lagon de Mayotte

Le lagon de Mayotte

Parmi elles, la fameuse « Passe en S », très riche en biodiversité. Mais attention, il est interdit de pêcher ou de jeter l'ancre dans cette réserve marine.

La passe en S

La passe en S

Biodiversité : Annella mollis, gorgone géante (photo internet)

Biodiversité : Annella mollis, gorgone géante (photo internet)

Les plages 

Le littoral des deux îles est parsemé de nombreuses plages, sans dangers et donc ouvertes à tous. Il faut marcher un peu pour accéder à certaines, pour d’autres l’accès en voiture est possible. La couleur du sable varie selon les sites, du blanc au noir, nous consacrerons une page particulière pour en décrire quelques-unes.

Le relief 

Mayotte mesure 40 km environ dans sa plus grande longueur ; sa largeur est de 8 à 55 km (Petite-Terre comprise). L'île majeure, Grande-Terre, découpée et pentue, est formée de 6 massifs érodés dont les points culminants sont le mont Bénara (660 m) et le mont Choungui (593 m).

Le mont Bénara (660 m) et le mont Choungui (593 m).

Le mont Bénara (660 m) et le mont Choungui (593 m).

Sans être excessivement longue, leur ascension est loin d’être de tout repos. La raideur du dénivelé pousse à s’aider des racines et des branches pour rejoindre le sommet et découvrir, un panorama qui mérite la sueur qu’on lui déverse. En effet, au sommet du mont Bénara la vue, splendide, porte jusqu'à la pointe Nord-Est de l'île.

Attention : Randonnée pour marcheurs expérimentés, avec une bonne notion d'équilibre (interdite aux enfants).

Mont Bénara, le sommet n'est pas loin !!!

Mont Bénara, le sommet n'est pas loin !!!

Pour sa part, le mont Choungui offre un point de vue à 360° sur l’intégralité de l’île, de l’Ilot aux sables blancs et la barrière de corail à Petite Terre et les eaux turquoise du lagon, on n’oublie pas de sitôt ni l’effort ni la récompense.

Ascension du Mont Choungui

Ascension du Mont Choungui

Padzas

Lorsque l'on parcourt les chemins de randonnées de Mayotte, on traverse inévitablement des zones arides plus ou moins vastes appelées “padzas“. Les padzas prennent souvent la forme de dunes de terre minérale rouge et stérile et sont plus ou moins ravinés par les intempéries.

Padzas, photos internet
Padzas, photos internet

Padzas, photos internet

Ces caractéristiques résultent de l'érosion naturelle ou de la déforestation par l'homme. Les boues, acheminées par les eaux de ruissellement, représentent un véritable danger pour l’environnement par l’envasement progressif du lagon.

Padzas érodé, photo de Frédéric Ducarme

Padzas érodé, photo de Frédéric Ducarme

Pollution du lagon par les sédiments, photo JDM

Pollution du lagon par les sédiments, photo JDM

Afin de limiter l'expansion des padzas, des Acacias mangium ont été plantés mais ils se ressèment sur toute l'île. Des retenues en pierres ou avec des sacs remplis de terre sont mises également en place.

Acacia mangium, famille des Mimosacées
Acacia mangium, famille des Mimosacées

Acacia mangium, famille des Mimosacées

Les habitants de l'île privilégient la production nourricière coutumière et souvent familiale. La déforestation par brûlis continue donc autour des agglomérations et toujours plus loin. Elles sont un sujet de préoccupations pour les autorités locales.

Le département a subi entre 2011 et 2016, un défrichement de 6,7 %, 1400 hectares de terres boisées ont disparu, amenant Mayotte à un taux de déforestation annuel de 1,2%, similaire à ceux de l’Argentine ou de l’Indonésie.

Brûlis sur le site de Dziani-Dzaha

Brûlis sur le site de Dziani-Dzaha

Charbon de bois de brulis

Charbon de bois de brulis

Climat 

Le climat est tropical d'alizé maritime. Les températures moyennes oscillent entre 23 et 30 °C (25,6 °C de moyenne annuelle) et le taux d'hygrométrie dépasse souvent 85 %. On distingue deux principales saisons séparées par deux intersaisons plus brèves :

La saison des pluies, d'octobre à mars, pendant laquelle la mousson venant du nord arrose l'île. Les températures sont élevées et le taux d'humidité très important. 80 % des précipitations surviennent pendant cette période. C'est également la saison des cyclones et des dépressions tropicales, même si Mayotte, protégée à l’est par Madagascar, est peu exposée au risque cyclonique.

La saison sèche, d'avril à septembre, pendant l'hiver austral. Les alizés venant du sud-est rafraîchissent l'atmosphère, le taux d'humidité est moins important et la pluie se raréfie.

Préférez les mois d'avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre et novembre : les températures sont agréables, la mer chaude et les pluies inexistantes.

Climat de Mayotte

Climat de Mayotte

Dans la prochain article, nous parlerons de l’histoire spécifique de l’île de Mayotte.

                                                     

                                                   Joanny

                               à suivre...

Photos Internet

Partager cet article
Repost0

Et si on retournait dans l'océan Indien !!!

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Lors de premier confinement Joanny nous a fait découvrir La Réunion, grâce à lui nous partons maintenant pour………

Mayotte,

Origine et Géographie.

A regret nous quittons “l’ile Intense“ (La Réunion) pour rejoindre quelques 2h 30 plus tard “l’île aux parfums“ ou moins poétique, “l’île Hippocampe“ si on fait faire une rotation à la carte.

Mayotte, l'île Hippocampe

Mayotte, l'île Hippocampe

Toujours dans l’océan indien, Mayotte fait partie de l’archipel des Comores qui se situe dans l’espace géographique des Mascareignes. A quelque 400 km au nord-ouest de l'île de Madagascar et à 300 km des côtes africaines, à l'entrée du canal de Mozambique.

Comores

Comores

L'archipel des Comores est vieux de 9 millions d'années : l'île la plus ancienne (et la plus érodée) est Mayotte (soit environ 5 millions d’années avant la Réunion),

Sur la carte, les îles qui composent l’espace géographique des Mascareignes se répartissent dans l’océan indien suivant la forme d’un trapèze. Il  comprend Madagascar, Mayotte, Les Comores, Les Seychelles, Rodrigues, l’île Maurice et l’île de La Réunion.

Trapèze des Mascareignes

Trapèze des Mascareignes

Mayotte est dénommée l'île aux parfums depuis le développement au début du XXe siècle de la culture de l'ylang-ylang, Cananga odorata, la « fleur des fleurs » en langue locale, dont les fleurs embaument l'air le soir venu. Nous reviendrons sur cette fleur dans un futur article.

 Cananga odorata, la « fleur des fleurs », ylang-ylang,en langue locale

 Cananga odorata, la « fleur des fleurs », ylang-ylang,en langue locale

La Réunion et Mayotte sont toutes deux apparues à la suite d'une succession d'épisodes sismiques se déroulant sur plusieurs millions d’année.

Actuellement, à l'Est de Mayotte, le même processus semble de nouveau voir le jour. En effet, les scientifiques du monde entier peuvent assister à la naissance d'un volcan sous-marin qui croît très rapidement. Cette éruption volcanique exceptionnelle et de très grande ampleur, est suivie de très près, afin d'éclairer les décideurs sur les dispositions à prendre pour protéger les populations environnantes.

Plusieurs campagnes ont été organisées dans ce but

Et si on retournait dans l'océan Indien !!!

Extrait du communiqué de presse, université Toulouse III – Paul Sabatier

Volcan au large de Mayotte : la sismicité éclaire les étapes de sa formation

La naissance d'un nouveau volcan au large de l’île de Mayotte a été annoncée en mai 2019 suite à la campagne océanographique MAYOBS 11 sur le Marion Dufresne. Une équipe internationale de scientifiques dirigée par Simone Cesca du Centre allemand de recherche en géosciences (GFZ), en collaboration avec l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (CNRS/CNES/UT3 Paul Sabatier), s’est penchée sur la sismicité associée à cette crise volcanique l’année précédant la campagne. Elle a mis en lumière des mouvements de magma sous le fond marin avant et pendant l’éruption sous-marine qui a débuté en juin 2018.

Avec de nouvelles techniques d’analyses de données sismologiques adaptées pour compenser le manque d’instrumentation autour du volcan avant la campagne, les scientifiques parviennent à reconstruire les différentes étapes de la formation du volcan et le drainage d’un réservoir très profond (~ 30 km). C’est la plus grande éruption sous-marine (plus de 3,4 km3) enregistrée à ce jour.

L'étude est publiée, le 6 janvier 2020 dans la revue Nature Geoscience.

Le Marion Dufresne

Le Marion Dufresne

La position Géographique de Mayotte étant faite. Nous allons dans les prochains articles, vous décrire nos différentes découvertes, lors de la suite de notre voyage.

 

à suivre...

                                                                                        Joanny

 

PS :

Vous trouverez sur Internet toutes les informations sur les campagnes du réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte, de MAYOBS 1 à MAYOBS 15.

 

 

Partager cet article
Repost0

Balade sur les pentes d’Ubac du Lautaret, suite…

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Là, couché sur un rocher qui affleure de la tourbière, un arbrisseau persistant, couvre-sol, feuillé, aux fruits verdâtres. C’est la camarine noire.

  • Empetrum nigrum, camarine noire (Ericacées)

Dans nos latitudes, c’est une plante de tourbière et de marécage des hautes montagnes, Vosges, Jura, Alpes des Savoie et du Dauphiné, Pyrénées. C’est une plante de plaine dans les pays nordiques.

Il existe deux espèces d’Empetrum, E. nigrum subsp. nigrum et E. nigrum subsp. hermaphroditum aux fleurs majoritairement hermaphrodites. Notre Empetrum était en fruit, lequel était-ce ?

Empetrum nigrum, camarine noire (Ericacées)

Empetrum nigrum, camarine noire (Ericacées)

Au printemps, naissent de toutes petites fleurs roses à trois pétales, il y a 3 étamines, saillantes, insérées sur le réceptacle, un pistil muni d’un stigmate à 6-9 lobes rayonnants. Les feuilles sont coriaces et persistantes, les fruits (des baies ou des drupes ?) verts puis rouges puis noirs, à 6-9 noyaux. Ils sont utilisés pour des confitures et des tartes dans les pays nordiques.

Empetrum nigrum, camarine noire (Ericacées)

Empetrum nigrum, camarine noire (Ericacées)

Nous avons parcouru la tourbière et longé le petit ruisseau qui l’alimente. Sur ses berges humides nous avons fait de belles rencontres, des parnassies des marais, Parnassia palustris et des tofieldies à calicule, Tofieldia calyculata. Et aussi une plante qu’on reconnait au premier coup d’œil et qu’on ne peut confondre avec aucune autre, elle mérite pourtant un petit peu d’attention !

  • Bartsia alpina, bartsie des Alpes (Orobanchacées)

Ses fleurs et de ses feuilles crénelées-dentées sont de couleur pourpre foncé et velues-hérissées. La bartsie fait partie des plantes «artico-alpines» qui se sont implantées en altitude, dans les Alpes entre autre, à l’ère quaternaire. C’est une plante hémiparasite. On la trouve dans les Hautes-Vosges, le Haut-Jura, les Alpes, le Cantal et les Pyrénées.

Bartsia alpina, bartsie des Alpes (Orobanchacées)
Bartsia alpina, bartsie des Alpes (Orobanchacées)

Bartsia alpina, bartsie des Alpes (Orobanchacées)

Capsules poilues de Bartsia alpina, presque 1 fois plus longues que les calices.

Capsules poilues de Bartsia alpina, presque 1 fois plus longues que les calices.

Il nous manquait une gentiane, que voici !

  • Gentiana bavarica, gentiane de Bavière (Gentianacées)

Alpine ou subalpine, vivace, gazonnante, elle aime les berges humides des ruisseaux. Le calice est anguleux, à 5 lobes, égalant au moins les deux tiers du tube de la corolle. Les fleurs d'un bleu vif, sont assez grandes (environ 3 cm) et solitaires, les feuilles ont une nervure.

Gentiana bavarica, gentiane de Bavière (Gentianacées)

Gentiana bavarica, gentiane de Bavière (Gentianacées)

Et un petit épilobe, le voilà !

  • Epilobium alsinifolium, épilobe à feuilles d’alsine (Onagracées)

Lui aussi aime les berges humides des ruisseaux de hautes montagnes.

La tige est munie de 2-4 lignes saillantes, les feuilles sont opposées, sessiles, brillantes, vert foncé. Les fleurs rose lilas profondément échancrées sont penchées avant la floraison. Les quatre stigmates sont réunis en massue.

 

Epilobium alsinifolium, épilobe à feuilles d’alsine (Onagracées)

Epilobium alsinifolium, épilobe à feuilles d’alsine (Onagracées)

J’arrête ici mon bavardage botanique, à regret. Cette pause de trois jours à Villar-d’Arène a été une vraie bouffée d’oxygène, au propre comme au figuré, dans cette année 2020 si tourmentée. Nous avons découvert les ruelles du village et l’église St Martin-de-Tours, en cours de restauration.

Au Moyen Age, le petit village a été une commune importante dans les échanges et l'administration du Haut-Oisans, elle appartenait au Dauphiné, elle s’est appauvrie au XIVe siècle. A la fin du XIXe siècle la route du Lautaret désenclave le village.

Villar-d'Arène, Hautes-Alpes
Villar-d'Arène, Hautes-Alpes
Villar-d'Arène, Hautes-Alpes
Villar-d'Arène, Hautes-Alpes

Villar-d'Arène, Hautes-Alpes

Merci à Sylvie et Catherine qui nous ont si bien organisé séjour et balades et merci aux membres de notre groupe avec qui, ambiance sereine et convivialité sont la règle.

                                                       

                                                                                              Christianne

Villar-d'Arène est situé dans la vallée de la Romanche, qui prend sa source au glacier de la Plate des Agneaux.

Villar-d'Arène est situé dans la vallée de la Romanche, qui prend sa source au glacier de la Plate des Agneaux.

Publié dans Flore, Sorties

Partager cet article
Repost0