Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

L'enigme des Hortensias

16 Octobre 2010 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore

 

 

Des envahisseurs qui ont su se faire aimer


05

Ils apprécient le climat tempéré, le soleil entrecoupé d’ondées bienfaitrices et le sol riche en alumine qui leurs donne cette belle couleur bleu en Bretagne.


Dans nos régions, les sols calcaires leur octroient des roses pâles ou des roses indiens.

15 

 

Mais le charme de l’hortensia ne s’arrête pas à la fin de l’été. C’est en automne que les teintes de l’hortensia se transforment en nuance d’une subtilité inégalée dans la nature.  Vert de gris, blanc piqué de carmin, vert tendre bordé de pourpre…

 

23

 

Pourtant ils arrivent de l’autre bout du monde ces Hortensia que l’on se doit de nommer HYDRANGEA, pour être botaniquement correct. Mais les Français (comme les allemands et les Néerlandais) utilisent Hortensia pour nommer l’Hydrangea macrophylla, en souvenir de son « inventeur », Philibert COMMERSON, un intrépide explorateur botaniste français, né à Chatillon sur Challarrone.

Celui-ci l’identifie  en 1771 pour la première fois sur l’île Bourbon (aujourd’hui île de la Réunion).


herbier

 

                                        Herbier de Ph. COMMERSON

 

Il le baptise Peautia coelestina en l’honneur de Nicole-Reine Le Paute, son amie astronome. L’ayant retrouvé sur l’île de France (île Maurice), il lui donne pour nom Hortensia.

Est-ce parce qu’il l’a trouvé dans des jardins (hortus en latin) où des missionnaires l’avaient acclimaté à leur retour de Chine, ou en hommage à une mystérieuse Hortense ?

Peut-être Hortense Barré, sa maîtresse qui l’avait accompagné dans un voyage autour du monde, entre 1766 et 1769, déguisée en homme, lors de ce qui sera connu plus tard comme l’expédition de  Bougainville.


Nul ne sait. Cependant, le botaniste est tombé sous le charme de la fleur, des jardins et des dames.

 

17

 

L’Hortensia serait  donc originaire d’Asie  -des estampes chinoises du XVII e siècle nous le montrent-    il fait partie de la famille des Hydrangéacées.


Il a des formes arbustives.

 

16

 

Les botanistes l’ont implanté en Europe, en Angleterre, aux Pays-Bas… mais il nous est arrivé d’Asie (on le trouve du Népal à la Corée et aux îles d'Indonésie).

Le nom Hydrangea trouve son origine dans le Grec ancien. Ce nom comprend deux parties ‘hydro’ qui signifie ‘eau’ et ‘angeion’ qui signifie ‘tonneau’ ou ‘jarre’ en raison de la forme de cupule du fruit apparaissant après la floraison.

 

En fait, il existe 35 espèces d'Hydrangea, originaires d'Amérique du Nord, d'Asie orientale et de Chine. L'Hydrangea  était présent à l'ère tertiaire et vivait des les forêts tempérées de l'Hémisphère Nord.

Il est difficile de donner le chiffre (très important) du nombre des variétés, car chaque jour voit apparaître de nouveaux cultivars.

Un des derniers-nés s’appelle Vanille-fraise !

13

 

 

Les hydrangées ont, pour la plupart, des feuilles caduques mais quelques-unes ont un feuillage persistant. Les fleurs fertiles ont de 4 à 5 pétales. La couleur de l'Hortensia depend du pH du sol. Avec un pH inférieur à 5,5, les fleurs prennent une couleur bleue.

 

 

Mais avez-vous « regardé » la fleur attentivement ??

09

 

  Selon la variété de l'hydrangea (hortensia) les fleurs peuvent être stériles ou sexuées.
Les pièces florales les plus visibles sont les bractées que l'on trouve souvent par 4. Au centre, les pétales forment une petite sphère qui va essayer de s'ouvrir et découvrir les organes sexués de la plante.

Alors ca va
Les fleurs aux sépales développés sont stériles, mais une inflorescence peut comporter les deux types de fleurs.


Voilà encore un mystère de l'hortensia, la fleur qu’on croyait fleur n’est pas une fleur ! La fleur de l’hortensia est toute petite et l’on n’y prend même pas garde. Ce sont les bractées qui se révèlent magiciennes de la couleur !

Si vous voulez encore vous faire plaisir et admirez les belles couleurs, des "bractées"  des hydrangeas, regardez notre album photos : HORTENSIAS.

                                                                                     

                                                                                                                                           Christianne

Lire la suite

Les fleurs d'Automne

8 Octobre 2010 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore

(J'espère que ça ira mieux maintenant!!!)

Non les fleurs ne poussent pas qu'au printemps!

Chaque saison a sa richesse, en forme et en couleur. Certes les fleurs d'automne sont plus modestes et moins "tappe à l'oeil", mais elles sont là pour nous.

regardez  l'album photos : "Fleurs d'automne" , donnez moi votre avis (dans commentaires) et corrigez mes erreurs d'identification.

A bientôt

Une des plus belles, mais c'est une envahissante!

Balsamine de l'Hymalaya fleur

Lire la suite

Invasion des Renouées

8 Octobre 2010 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore

Nous vous avons présenté il y a quelques semaines, la Renouée du Japon, Reynoutria japonica, dont les feuilles sont petites (moins de 20 cm) d'aspect arrondi brusquement terminées par une pointe (cuspidée) et à base plate avec des coins (cunéiforme).

 

Voici sa cousine, La Renouée de Sakhaline


       Reynoutria sachalinensis


Les feuilles sont  "grandes", de 20 à 30 cm, parfois plus, en forme de fer de lance (lancéolée) et à base en coeur très marquée (cordée).

reynoutria--fallopia--sachalinensis-04.JPG


renouée de Sakhaline feuilles en coeur


 

renouée de Sakhaline fleur

Les Renouées appartiennent à la famille des Polygonacées de même que l'Oseille, le Sarrasin et la Rhubarbe. Plusieurs Polygonacées sont déjà des espèces très envahissantes.  C'est le cas par exemple de certaines oseilles (ou Rumex) vis-à-vis des prairies fertilisées.

renouée de Sakhaline

  Pour plus de renseignements, consulter les sites en lien avec le notre en particulier celui  de la FRAPNA  

  à suivre.......

 

 

 

 

 



Lire la suite