Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Acanthe

28 Juillet 2012 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Fiches techniques

Une amie m’a donné un pied d’acanthe, son jardin étant envahi par cette fleur méditerranéenne qui nous fait la joie de bien pousser à St Jorioz. La bouture s’est acclimatée sur mon balcon, dans une grande jardinière mais réclame de fréquents  arrosages.

01

 

 

 

 Je l’ai regardée se développer et j’ai pu examiner sa fleur en détail car celle-ci est vraiment particulière. De plus, ses feuilles sont un symbole de l'art, elles sont présentes dans l’architecture depuis la Grèce antique et on les retrouve souvent dans les sculptures de différentes périodes.

 

 

 

Voici quelques précisions et quelques photos pour illustrer mon propos.

 

 

 

 


L’acanthe est une plante méditerranéenne dotée d’une floraison de toute beauté durant tout l’été. Ses grands épis de fleurs roses, mauves ou blanches conviennent parfaitement aux massifs de fleurs et sont très présents dans les villes du Sud de la France. 


02

 

Les Acanthes sont un genre (Acanthus) de plantes vivaces de la famille des Acanthacées comprenant une trentaine d'espèces originaires surtout d’Eurasie et d’Afrique.

 

Botanique

 

Nom présent dans la flore de Coste : Acanthus mollis Linné

  • Plante vivace de 30-80 cm. pubescente, à tige robuste, simple, arrondie ;

03

  • feuilles opposées, les inférieures pétiolées, très grandes (30-60 cm. de long), molles, pennatifides, à divisions larges, lobées-dentées ;

 

05

 

  • fleurs blanchâtres à nervures purpurines, très grandes (3-5 cm. de long), sessiles en gros épis terminaux munis de larges bractées épineuses ;

  

10 

  • calice glabre, à 4 lobes inégaux, fendu presque jusqu'à la base en 2 lèvres ;
  • corolle unilabiée, à tube très court, à lèvre inférieure parcheminée, obovale-trilobée ;

08

·  

 

  • 4 étamines didynames, à gros filets épais, à anthères uniloculaires velues ; style filiforme, stigmate bifide ;

07

 

  • capsule glabre, ovale, à 2 loges et à 2-4 graines grosses.

 

09 bis

 

  • Lieux frais, çà et là dans le Roussillon, le Languedoc, la Provence ; Corse. Europe méditerranéenne ; Afrique septentrionale.

 

Sculpture et architecture

La feuille d’acanthe est le décor caractéristique des chapiteaux de l’Ordre corinthien. L'ordre corinthien est le dernier des trois ordres architecturaux grecs, dont le caractère est surtout déterminé par une grande richesse d’éléments et un chapiteau décoré de deux rangées de feuilles d'acanthe. Il a été inventé aux alentours de 380 avant J-C.

La feuille d’acanthe est aussi un des plus fréquents motifs des sculptures de l’art roman.

 

Quelques exemples photographiés en mai, dans le Sud de la France et à Barcelone.

  • Reste d'un temple romain dans le quartier gothique de Barcelone
  • 11Facade d'immeuble à Barcelone
  • P1000628

 

  • Eglise St Jacques, à Villefranche de Conflent, style roman du XI éme siècle
  • 12 église St Jacquesromane XI é siècle


 

Voilà, j'espère que ma belle acanthe resitera à l'hiver savoyard.

                                                                                   Christianne

 

Photos Marie Paule, Nicole et Christianne

Lire la suite

Maurienne, Bessans et vallée de l'Avèrole

6 Juillet 2012 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Sorties

L'escapade du Groupe Nature de Gruffy

 

Mi-juin, le « Groupe Nature de Gruffy » découvre la flore de montagne, en  Maurienne, grâce à Sylvie.


La Maurienne est une vallée intra-alpine française où s'écoule la rivière de l’Arc, elle est située dans le département de la Savoie. Une bonne partie de la Haute-Maurienne,  est incluse dans le parc national de la Vanoise, premier Parc National en France (1963) qui touche le parc national italien du Grand Paradis.

 

01 la vallée de Bessans

Le nom Maurienne serait un dérivé du latin Malus Rivus, mauvais ruisseau, qui a évolué en mau riou/rien. En effet, l'Arc est une rivière connue pour ses crues.


L'Arc après Bessans, et la pointe de Charbonnel

40 l'Arc

Le groupe se rend à Bessans, petite station située sur le haut-plateau mauriannais (1750 mètres d'altitude), sur la route de Bonneval/Arc et du col de l’Iseran.

«Nous arrivons mercredi matin, sous la pluie. Plein de courage, nous collectons le long de l’Arc, de nombreux spécimens à étudier au sec. Premières découvertes sous la pluie :

Phyteuma ovatum

03 Phyteuma ovatum

Aquilegia atrata

 

03 Aquilegia atrata

Nous les retrouverons le lendemain et ainsi, nous avons pu les photographier !

 

 

Robert nous accueille dans son village de Bessans. Il nous trouve un abri dans la salle hors sac du foyer de ski de fond.

04

 

Finalement, mercredi après-midi, la météo nous offre une belle éclaircie et nous explorons le Sentier Nature en compagnie de Robert, qui gère ce sentier botanique.

 

05

 

 

Sylvie «détermine » et nous instruit.

Les photographes ne savent plus où donner de l’objectif.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

06

 

Des bistortes, des alyssons et des Apiacées partout, dans les prairies alentours et le long chemin, parmi tant d’autres...

Cerestium arvense ssp strictum

08 cerestium arvense ssp strictum

Astragalus alpinus

07ASTRAGALUS ALPINUS

Nous logeons au hameau du Villaron, dans un gite charmant et confortable, le gîte de la Batisse. Bon accueil, bon repas et bonne nuit.


 

10 gîte de la batisse

 

12 Bessans et env. 152 [1024x768]

Et même aubade jeudi matin, avant le départ pour la vallée de l’Avérole.

10

 

Hameau de Villaron

09 le villaron

Nous allons explorer l'Avérole sur les deux rives, d’abord rive gauche. Les merveilles se suivent et sur l’autre rive des hameaux habités ( ?).  

 

20 Vincendières

Astragales, oxytropis et onobrychis rivalisent de couleurs, les dryades blanchissent les rochers. Des saules nains toisent les melèzes.


IMGP3828-sarix-herbacea-ssp-serpillifollia.JPG

 

mes préférées :

 

Ajuga pyramidalis

17 Ajuga pyramidalis

 


Pinguicula alpina

 

15 Pinguicula alpina

Nous regardons, examinons, 19regardons encore.... 


 

Nous longeons le torrent jusqu’au pont qui permet de le traverser.


20

 

 

 

Ensuite « grimpette » jusqu’au refuge de l’Avérole au pied de la Bessanèse, cherchez bien, sa couleur se fond dans le paysage.


24

 

Là nous découvrons  "la" rareté du jour, elle est merveilleuse !


Anthyllis vulneraria ssp guyotii,

 

 

25 anthyllis vulneraria ssp guyotii

 

mais elle n’est pas seule...........


26

 

27 Gentiana acaulis (Son bleu et son velouté me fascinent !)


En descendant, nous traversons les hameaux aperçus le matin.

26 vincendières

Une belle surprise nous attend au pied d’un oratoire rustique et touchant, il est fleuri et la plante est rare !

Minuartia villarii

30

 

31 minuartia villarii

Nous rentrons en Haute Savoie fatigués mais heureux, la tête pleine de fleurs et de paysages sauvages. La nature ne nous déçoit jamais".

                                                                          Christianne

Adresse du gîte de la Bâtisse :

lol.villaron@free.fr

06 82 97 59 62

                                                                              Photos Nicole, Mireille et Christianne.

 

 

 

 


 

Lire la suite