Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Lautaret et le Jardin alpin du Lautaret (3)

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Après les petits coussins des plantes de l’étage alpin, nous rencontrons quelques grands spécimens de l’étage subalpin  (1500  m à 2200 m).

Rhaponticum scariosum ssp scariosum, rhapontique scarieuse.

On l’appelait autrefois Stemmacantha rhapontica ssp Lamarckii. Flora Gallica l’a classée dans le genre Rhaponticum qui compte 26 espèces dans le monde, mais seulement 4 en France, elle peut mesurer jusqu’à 1,50 m. Notre groupe a rencontré en Vanoise, une de ces grandes rhapontiques.

Rhaponticum scariosum ssp scariosum, rhapontique scarieuse.
Rhaponticum scariosum ssp scariosum, rhapontique scarieuse.

Rhaponticum scariosum ssp scariosum, rhapontique scarieuse.

Une cousine d’Asie centrale est présente dans le jardin, Rhaponticum carthamoides, rhapontique faux carthame

Rhaponticum carthamoïdes, rhapontique faux carthame
Rhaponticum carthamoïdes, rhapontique faux carthame

Rhaponticum carthamoïdes, rhapontique faux carthame

Une autre géante est présente au jardin, elle peut mesurer jusqu’à 2 m. Celle-ci n’est pas une astéracée mais une caprifoliacée, c’est Cephalaria alpina, céphalaire des Alpes.

Notre groupe l’a rencontré dans le Chablais, au lac du Vallon et dans le massif des Aravis.

Cephalaria alpina, céphalaire des Alpes.
Cephalaria alpina, céphalaire des Alpes.

Cephalaria alpina, céphalaire des Alpes.

La balade se poursuit, nous montons jusqu’à la tufière, formée par des sources d’eau chargée en bicarbonates, qui précipitent sous forme de calcaire. Avec le temps, ce calcaire forme des roches qui prennent une couleur rouge en raison de la présence d’oxydes de fer.

Puis nous arrivons au kiosque qui nous offre un "panorama d’exception", pour employer une expression à la mode !!!!  

Oui c’est magnifique !

Le Lautaret et le Jardin alpin du Lautaret (3)

En continuant sur les petits sentiers, nous avons découvert les banquettes de plantes délicates, venues du monde entier.

Des banquettes surélevées (raised-beds)
Trois grandes banquettes ont été construites entre 2009 et 2012 à la place de l’ancienne pépinière pour permettre la culture de plantes de "culture difficile" qui nécessitent un fort drainage, un arrosage particulier, une protection hivernale. Les premières plantes ont été installées en 2012.

Installées à 1,50 m du sol environ sur ces « banquettes », ces plantes poussent dans ce qui semble être de la pouzzolane, en petits coussins de 20 à 30 cm de diamètre.

Quelques spécimens que j'ai trouvé particulièrement spectaculaires,

Azorella filamentosa, Patagonie

 

Azorella filamentosa, Patagonie
Azorella filamentosa, Patagonie

Azorella filamentosa, Patagonie

Helichrysum pagophilum, Afrique du Sud

Helichrysum pagophilum, Afrique du Sud

Helichrysum pagophilum, Afrique du Sud

Helichrysum milfordiae, Afrique du Sud

Helichrysum milfordiae, Afrique du Sud

Helichrysum milfordiae, Afrique du Sud

Plantago nivalis, Sierra Nevada en Espagne

Plantago nivalis, Sierra Nevada en Espagne

Plantago nivalis, Sierra Nevada en Espagne

Corydalis panda Lidén, Chine

Corydalis panda Lidén, Chine, découverte en 2007
Corydalis panda Lidén, Chine, découverte en 2007

Corydalis panda Lidén, Chine, découverte en 2007

Androsace globifera, Chine

Androsace globifera, Chine

Androsace globifera, Chine

Raimondi myconi, Pyrénées

Raimondi myconi, Pyrénées

Raimondi myconi, Pyrénées

Le Jardin du Lautaret est un jardin magique, objet des soins constants de tous ceux qui l’entretiennent. Lieu de recherche, de rencontres d’écrivains ou d’illustrateurs, il conjugue la science, l’art et la montagne, il fait le bonheur des visiteurs. J’espère que j’y retournerai un jour.

 

                                                                         Christianne

 

Les chalets laboratoires du Jardin Botanique du Lautaret

Les chalets laboratoires du Jardin Botanique du Lautaret

Publié dans Flore, Sorties

Partager cet article
Repost0

Au Lautaret, le jardin Alpin suite...

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Vue d'ensemble du jardin

Vue d'ensemble du jardin

Notre cheminement continue dans les allées du Jardin, elles suivent la topographie du lieu, les rocailles très minérales accueillent les plantes de petites tailles, armées pour supporter les conditions de vie particulièrement difficiles de l’étage alpin (au delà de 2000 m), leur habitat naturel.

Au Lautaret, le jardin Alpin suite...
Au Lautaret, le jardin Alpin suite...

De petits coussinets serrés, piquetés de fleurs aux couleurs vives. Ces coussinets retiennent l’humidité en été et protègent du froid en hiver.

Saponaria pulvinalis, saponaire en coussin, vient de Turquie.

Saponaria pulvinalis, saponaire en coussin

Saponaria pulvinalis, saponaire en coussin

Dianthus brevicaulis, je ne lui ai pas trouvé de nom vernaculaire, « œillet à tige courte » ? Endémique de Turquie.

Dianthus brevicaulis

Dianthus brevicaulis

Androsace lehmanniana, androsace de Lehmann, elle est originaire du Caucase.

Androsace lehmanniana, androsace de Lehmann
Androsace lehmanniana, androsace de Lehmann

Androsace lehmanniana, androsace de Lehmann

Le jardin est parcouru par de petits ruisseaux qu’on traverse sur des ponts de bois. Des massifs plus denses réservent de belles surprises.

Jardin du Lautaret

Jardin du Lautaret

Meconopsis grandis, pavot bleu de l’Himalaya.

Il est couvert de poils qui le protègent du froid et limitent la déshydratation en été. J’adore les coquelicots et leur rouge ponceau, vif, facile à peindre à l’aquarelle. Le pavot de l’Himalaya est plus sophistiqué, d’un bleu délicat, nuancé. Il a été décrit la première fois en 1886 par Pierre Jean Marie Delavay, grand botaniste et collecteur de plante en Chine. Pierre Jean Marie Delavay (1834-1895) est originaire des Gets (74) où un jardin botanique lui est consacré (je voulais le visiter cet été, malheureusement il était fermé).

Meconopsis grandis, pavot bleu de l’Himalaya.
Meconopsis grandis, pavot bleu de l’Himalaya.

Meconopsis grandis, pavot bleu de l’Himalaya.

Lamiophlomis rotata, lamier en rosette, blotti sous un massif de sauges géantes tous deux originaires de l’Himalaya. Il a rangé ses quatre feuilles bien comme il faut, en rosette !!

Lamiophlomis rotata, lamier en rosette

Lamiophlomis rotata, lamier en rosette

Des Ruisseaux drainent les zones humides du jardin et alimentent un petit lac, aménagé pour une « pause-contemplation » des montagnes alentour dont ….la Meije...

La Meije vue depuis le jardin botanique du Lautaret

La Meije vue depuis le jardin botanique du Lautaret

A suivre...

                                                                Christianne

Voici les fiches d'André pour vous aider à identifier deu

Publié dans Flore, Sorties

Partager cet article
Repost0

Botanique dans les Hautes-Alpes, au Jardin alpin du Lautaret (1)

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

En juillet, notre groupe a pu profiter du beau temps pour explorer un petit coin des Hautes Alpes. Nous avions « planté notre tente » près du col du Lautaret, à Villar-d’Arène, à l’hôtel « le Faranchin ». Un accueil parfait et une bonne table nous y  attendaient.

En descendant du Galibier (2640 m) le panorama est prodigieux, devant nous voici le massif des Écrins avec la barre des Écrins, 4101 m. C’est le point culminant du massif des Écrins, du département des Hautes-Alpes et plus généralement du Dauphiné. Avant l'annexion de la Savoie en 1860, la barre des Ecrins était le point culminant de la France, le Mont Blanc lui a ravi la première place ! Une dentelle de crêtes, de rochers rudes et de lambeaux de neige,  découpent le bleu du ciel.

Massif des Ecrins

Massif des Ecrins

Première balade, priorité au jardin alpin du Lautaret !

Le jardin du Lautaret situé au col du même nom, 2057 m, a été créé en 1899 par le botaniste Jean-Paul Lachmann. Il a trouvé sa place actuelle en 1919. Il dépend entre autre de l’Université de Grenoble et du CNRS.

 

Col du Lautaret 2057 m

Col du Lautaret 2057 m

Situé à l’étage subalpin, on y découvre 2000 espèces de plantes de haute montagne venues du monde entier, ceci sur deux hectares.

Le jardin est organisé par type de milieux et par régions du monde. L’étiquetage est très bien fait. De petits massifs colorés, des sentiers bordés de rocailles s’accrochent au terrain légèrement pentu. Et partout des fleurs de toutes couleurs dégagent une belle harmonie.

L'entrée du Jardin alpin du Lautaret

L'entrée du Jardin alpin du Lautaret

Je ne pourrais pas vous présenter toutes les magnifiques plantes que nous avons découvertes, un petit nombre que nous pouvons rencontrer dans nos balades dans les Alpes, et tant d’autres, inaccessibles, dans les montagnes du monde entier. C’est une chance de pouvoir les admirer ici.

 Voici quelques unes de mes préférées,

Centaurea fischeri, centaurée de Fischer, blanche, elle vient du Caucase.

Centaurea fischeri, centaurée de Fischer
Centaurea fischeri, centaurée de Fischer

Centaurea fischeri, centaurée de Fischer

Allium karatavense, ail des montagnes Karataou, tiges courtes et grosses têtes, il vient d’Asie.

PS : Les montagnes Karataou, « montagne Noire » en kazakh, sont situées dans le Sud du Kazakhstan, juste au nord du fleuve Syr-Daria.

Allium karatavense, ail des montagnes Karataou

Allium karatavense, ail des montagnes Karataou

Linum flavum, Lin jaune clair

Linum flavum, Lin jaune clair

Linum flavum, Lin jaune clair, couleur lumineuse, il vient d’Europe Centrale.

La petite dernière, Polemonium caeruleum, la polémoine bleue, il y en a partout et elle habille le paysage de sa jolie couleur lila, mais elle peut être blanche.

Polemonium caeruleum, la polémoine bleue
Polemonium caeruleum, la polémoine bleue
Polemonium caeruleum, la polémoine bleue

Polemonium caeruleum, la polémoine bleue

Dans les Hautes-Alpes, elle n’est pas connue à l’état sauvage mais s’échappe du jardin alpin du Lautaret et se rencontre dans les pelouses environnantes. La voici qui nous invite à regarder la Meije, 3984 m, coiffée de neige.  

 La Meije, 3984 m

La Meije, 3984 m

A suivre......

                                                               Christianne

Publié dans Sorties, Flore

Partager cet article
Repost0