Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

histoire et legendes

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Curiosités sous marines

Curiosités sous marines

Vous retrouverez le nom des 7 espèces de ce montage photos, classées ci-dessous, dans leur catégorie respective.

 Les Herbiers marins

Ils jouent un rôle majeur dans les écosystèmes des proches rivages marins, au même titre que les récifs coralliens. Un grand nombre d’espèces évoluent indifféremment d’un lieu à l’autre pour se nourrir ou se réfugier.

Les herbiers sont composés de plantes marines appelées phanérogames. Ces plantes marines possèdent des caractéristiques de plantes terrestres. Elles ont des feuilles, des racines, des tissus conducteurs, des fleurs et des graines, mais s’adaptent à une vie aquatique.

Les plantes à fleurs sous-marines sont des plantes qui poussent entièrement sous l'eau en mer, à des profondeurs limitées (entre 0 et 40 mètres) de façon à recevoir suffisamment de lumière, photosynthèse oblige. Par ailleurs, parce que les herbiers absorbent le CO2 contenu dans l’eau de mer, ils permettent de limiter l’acidification des océans. Les herbiers offrent nourriture et abris à une multitude d’animaux marins, notamment les tortues vertes, que nous retrouverons bientôt.

Ne pas confondre les phanérogames avec les algues, elles fréquentent souvent les mêmes milieux mais qui sont biologiquement différentes.

Aperçu des différentes espèces.

PhanérogamesPhanérogames

Phanérogames

AlguesAlgues

Algues

 

Les Echinodermes

Ils regroupent actuellement cinq classes : les étoiles de mer, les oursins, les Holothuries les Crinoïdes et les Ophiures. Une de leurs caractéristiques correspond à une symétrie générale pentaradiée (symétrie centrale d'ordre 5, en forme d'étoile.

Quelques exemples,

Etoiles de mer.

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.
Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Oursins

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Holothuries.

(Concombre de mer) l’holothurie Bohadschia atra, quand elle se sent menacée expulse par l’anus de longs filaments blancs, urticants et collants (les « tubes de Cuvier »), capables de brûler la peau d’un prédateur. Les holothuries sont actuellement surexploitées sur la plupart des récifs de l’Indo-Pacifique pour fournir les Chinois en concombres de mer pour la consommation.  

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Crinoïdes.

(Les comatules constituant l'essentiel des crinoïdes). Les comatules ont longtemps été prises pour des plantes. Elles ont généralement la particularité de ne pas être fixés au fond par une tige, mais d'être équipés de cirrhe (sorte de longs doigts articulés et griffus), qui leur permettent de ramper et de s'accrocher à un objet.

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.
Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Ophiures

Très proches des étoiles de mer, elles se caractérisent par un corps central discoïdal aplati, duquel partent cinq bras très souples et articulés, complètement indépendants du corps et ne se touchant pas par leur base. Ce qui les distingue de leurs cousines astéries.

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Mollusques

Ils ont un corps mou et musculeux, beaucoup d’entre eux ont une coquille mais d’autres comme la limace de mer et le poulpe ou pieuvre n’ont aucune protection. Rien à voir avec la limace de nos jardins.

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Les filtreurs.

Les éponges et les ascidies sont des filtreurs ce qui signifie qu'elles absorbent de l'eau pour en extraire les divers organismes planctoniques dont elles se nourrissent. Une éponge est une masse de cellules peu organisées (dite primitive). 

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Les ascidies sont des individus différenciés et autonomes (dits évolués).  L'intérieur des éponges est simple. Celui des ascidies est plus complexe puisque comprenant un estomac, un anus, etc. 

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.
Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Platelminthes. (vers plats)

Organismes au corps mou, aplati, non annelé et dépourvus de pattes. Ils sont primitifs, carnivores, se nourrissent de petits invertébrés. 

Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.
Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais. Sakouli 3, aperçu de la flore et de la faune du lagon Mahorais.

Anémones de mer et Poissons Clown.

Les poissons clown, vivent en étroite association avec une ou plus des 10 espèces d’anémones (actinies) de mer qui leur servent d’hôtes.

La prochaine étape nous emmènera, plus au sud, mais sur la côte “est“ de l’île, à la plage de N’Gouja, à notre point de vue la plus emblématique de l’île. Occasion de retrouver les tortues et les poissons dont les poissons Clown et leurs anémones.

                                                                                                   Joanny

Photos internet

Partager cet article
Repost0

Sakouli 2, la plage de Sakouli et les Récifs Coraliens

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Lors de notre périple Mahorais, nous avons fréquenté ou simplement passé un instant sur cinq plages de l’île. Je pense qu’elles sont suffisamment représentatives des quelques 35 plages accessibles à la baignade à Mayotte, pour vous permettre de vous faire une opinion du potentiel mahorais dans ce domaine.                                                           

La plage de Sakouli est très appréciée des adeptes de la plongée, particulièrement les nageurs qui pratiquent le Snorkeling ou nage avec PMT (Palmes, Masques, Tubas), testée par “Anaële“.                                                                  

  type-spot-snorkeling-récif-frangeant ou lagon

type-spot-snorkeling-récif-frangeant ou lagon

En plus, la température de l’eau n’est jamais un frein. Avant de poursuivre sur le thème des plages, il est peut-être intéressant d’apporter quelques précisions sur le fonctionnement des récifs coralliens.

Température de la Mer à Mayotte

Température de la Mer à Mayotte

Un récif corallien ou barrière de corail est une structure naturelle construite à l'origine essentiellement par les coraux. Il y a 250 espèces de coraux « durs » à Mayotte. Grands ou petits, leurs formes sont souvent étonnantes et leurs couleurs magnifiques : ils sont vraiment le trésor du lagon mahorais. 

Cycle de vie des coraux

Cycle de vie des coraux

Exemples de corauxExemples de coraux
Exemples de coraux
Exemples de corauxExemples de coraux

Exemples de coraux

Les récifs coralliens des Tropiques, malgré leur similaire apparence, présentent une grande diversité de types géomorphologiques.

Le récif frangeant est le premier type de récif à se développer sur les bords du littoral, et forme avec le temps un court platier de faible profondeur composé de corail mort, de sable et d'alluvions, entre la côte et la zone active de croissance du corail. Les platiers sont accessibles à pied, uniquement lors des grandes marées. A Mayotte le niveau de l’eau, entre la marée haute et la marée basse peut atteindre 4m.

 

Le platier

Le platier

Le Tombant du récif frangeant "tombe" dans la haute mer : “Après la barrière de corail, c'est le vide bleu, un bleu plus soutenu. On ne voit pas toujours le fond“.

Récif frangeant et tombant

Récif frangeant et tombant

Le récif barrière se trouve à une certaine distance du littoral (des distances de 800 mètres à 1 kilomètre sont communes), laissant un espace dégagé formant le lagon. La Nouvelle-Calédonie et Mayotte disposent chacune de doubles récifs barrières (et il n'en existe qu'une dizaine sur la planète).

La double ou grande barrière de Mayotte

La double ou grande barrière de Mayotte

Biodiversité des récifs coralliens et du Lagon

Les nombreuses espèces de coraux qui forment les écosystèmes coralliens, notamment en région tropicale, procurent des niches écologiques à la multitude d’animaux qui trouvent là nourriture, refuge, protection et abri.

 

Nous verrons, très vite et en images, un aperçu de cette diversité, lors de notre prochain rendez-vous.

                                                                                                   Joanny                                                                           

Photos internet

Curiosités sous-marines

Curiosités sous-marines

Partager cet article
Repost0

Grande Terre à Mayotte : la plage de Sakouli.

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Une des plus belle plage de Mayotte

Une des plus belle plage de Mayotte

Après une journée  “relax“ au domicile de Philippe, nous optons pour une séance de baignade. Direction le Sud pour la plage de Sakouli et l'îlot de Bandrélé.

Position géographique de l'ilot de Bandrélé

Position géographique de l'ilot de Bandrélé

Plage de Sakouli à marée basse, photo Internet

Plage de Sakouli à marée basse, photo Internet

Plage de Sakouli et îlot de Bandrélé, photo Anaële
Plage de Sakouli et îlot de Bandrélé, photo Anaële

Plage de Sakouli et îlot de Bandrélé, photo Anaële

La plage de Sakouli est une plage des plus proches de Mamoudzou. C'est une belle plage de sable brun sombre, bordée d'une végétation luxuriante (1).
 

Sable brun  et ocre de la plage de Sakouli

Sable brun et ocre de la plage de Sakouli

Le site dispose de plusieurs établissements qui proposent des séjours, de la restauration et la location de Kayaks permettant de se rendre à “l'Îlot Bandrélé“ (2).

Grande Terre à Mayotte : la plage de Sakouli.
Hôtel restaurant Le Sakouli et Hôtel O'lolo
Hôtel restaurant Le Sakouli et Hôtel O'lolo

Hôtel restaurant Le Sakouli et Hôtel O'lolo

Location de kayak

Location de kayak

                                                                       

Facilement accessible en voiture, la plage de Sakouli est très appréciée par la population locale, qui pratique là et très régulièrement, le traditionnel “voulé“ .

Cette plage est également renommée auprès des amateurs de plongées sous-marine, certains réalisent dans ce cadre des photos spectaculaires. (Nous aborderons ce sujet dans la suite de cette page).                                                                                                   

Comme à l’île de la Réunion, les Mahorais n’abandonneraient pour rien au monde ces rendez-vous festifs de fin de semaine, sur la plage. Que ce soit en famille ou entre amis, ces agapes sont très bruyantes et peuvent parfois durer toute la nuit.
Durant le Voulé, La musique est très présente, chacun apporte son lecteur et le zouk se mêle au reggae ou à la musique traditionnelle. On déguste des ailes de poulet (les mabawas), de la viande de zébu grillée, du manioc et des bananes cuites entières sur le feu. Le fruit à pain est cuit sur la braise, son goût à mi-chemin entre celui de la pomme de terre et du pain est un régal ! La fête peut durer toute la nuit.

Le jardin Maoré

Préparation du voulé, souvent une affaire d'hommes

Préparation du voulé, souvent une affaire d'hommes

(1) Végétation luxuriante

Présence de baobabs - relativement nombreux et de quelques Noyers d’Océanie, Cordia subcordata et en grand nombre les Hibiscus bord de mer,  Hibiscus tiliaceus.

Au printemps, sur le sable en bordure de taillis, prolifération d’Ipomées pied de chèvre, Ipomoea pes-. Photos internet car malheureusement, ce n’était pas la bonne saison pour admirer les fleurs de ces espèces.

 Inflorescence de Noyer d'Océanie,  Cordia subcordata

Inflorescence de Noyer d'Océanie, Cordia subcordata

Noyer d’Océanie – Cordia subcordata - Boraginacées                                                          

Petit arbre à écorce fissurée de couleur gris clair, haut. 4-10 m. Feuilles alternes, simples, entières, de forme ovale Inflorescences terminales courtes de 5 à 15 fleurs pendantes ; La floraison s’étale sur plusieurs mois en saison des pluies. Le fruit est une drupe presque sphérique devenant sec à maturité

Hibiscus bord de mer – Hibiscus tiliaceus

Hibiscus bord de mer – Hibiscus tiliaceus

Hibiscus bord de mer – Hibiscus tiliaceus - malvacées

Il est très présent dans toutes les régions tropicales du globe. L’écorce interne de cet Hibiscus avec laquelle on fabriquait des cordes, des nattes, des sandales, des filets de pêche et des lignes.

Ipomée pied de chèvre - Ipomoea pes-caprae

Ipomée pied de chèvre - Ipomoea pes-caprae

Ipomée pied-de-chèvre - Ipomoea pes-caprae - convulvacées

C' est une espèce de lianes rampantes qui colonise la partie haute des plages des régions tropicales.

(2) Îlot Brandélé 

Situé à 2,5 km de la plage de Sakouli, il fait partie du Parc naturel marin de Mayotte, et donc protégé par le Conservatoire du Littoral, comme la trentaine d’Îlots qui entourent l’île au parfum. Il était autrefois utilisé pour l’élevage des cabris et pour de l’agriculture, la flore y est considérée comme dégradée. Cet îlot est surtout l’objectif d’une randonnée en kayak de mer, à 30 ou 40 minutes de la plage de Sakouli, selon les biceps concernés.    

Plage d'accostage des kayaks sur l'îlot Bandrélé

Plage d'accostage des kayaks sur l'îlot Bandrélé

Pour la prochaine page, comme promis, nous nous retrouverons de nouveau et bientôt, sur la plage de Sakouli.

                                                                          Joanny

Photos Internet

Partager cet article
Repost0

Mayotte, Petite Terre, suite...

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

La plage secondaire de Moya,

Elle est plus sauvage que la plage principale et abrite la plus petite mangrove de Mayotte. J’ai eu le plaisir de découvrir l’endroit en empruntant un petit passage sur la dune et après avoir abandonné pour un temps, Anaële et Philippe, tout au plaisir de la baignade et de la bronzette sur la plage principale.

Plage secondaire de la Moya et sa mini-mangrove

Plage secondaire de la Moya et sa mini-mangrove

La mangrove.                                                                                                                     

"Elle a un rôle vital dans l'écosystème de l’île, puisqu'elle sert de zone tampon entre ta terre et la mer, entre les eaux douces et les eaux salées.                  

Elle est un lieu de reproduction de la faune marine. Une multitude d'espèces de poissons viennent se reproduire à l'abris des prédateurs. Les petits poissons y grandissent avant de partir à l’aventure en pleine mer.                                                       

La mangrove sert de filtre entre terre et mer, eau douce et eau salé. Elle retient les particules qui se trouvent dans l'eau avant qu'elle ne soit rejetée dans l’océan“.

Source : Hima Mayotte

Faune et Flore des mangroves. Source INPN Inventaire Nationale du Patrimoine Naturel

Faune et Flore des mangroves. Source INPN Inventaire Nationale du Patrimoine Naturel

Végétation des mangroves.

Les Palétuviers

Les palétuviers règnent en maître sur l’ensemble des mangroves du lagon de Mayotte. C’est dans l’enchevêtrement de leurs branches et de leurs racines-échasses que vit un écosystème riche et varié, comportant notamment des crabes, des poissons, des oiseaux, des chauves-souris et quelques lézards.                                                                       Parmi les 7 espèces de palétuviers présents à Mayotte, j’ai choisi 3 espèces représentatives de leur diversité.

  • Palétuvier rouge, Rhizofora mucronataRhizophoracées. Représente 80% des palétuviers de Mayotte. Ses racines échasses* et ses graines germant sur l’arbre correspondent à l’image d’Epinal du palétuvier.

La graine du fruit (baie) germe sur l’arbre en hypocotyle (40 cm) qui se fiche dans la vase quand la propagule** se détache de l’arbre. 

Palétuvier rouge, Rhizofora mucronata

Palétuvier rouge, Rhizofora mucronata

* Racines échasses et pneumatophores :

Les Racines échasses pour les palétuviers du genre Riphora et les pneumatophores pour d’autres genres, ont la même fonction, ils se situent au-dessus de l’eau pour capter l’oxygène présent dans l’air, grâce aux lenticelles situées à leur surface.

**Propagules : Les propagules du palétuvier rouge sont des tubercules longs qui tomberont naturellement dans le sol pour germer.

  • Palétuvier blanc, Avicennia marina, Acanthacées, espèce la plus ubiquiste, ses racines développent des pneumatophores fins et nombreux. Sa graine se propage aux alentours immédiats, par flottaison.
Palétuvier blanc, Avicennia marina

Palétuvier blanc, Avicennia marina

  • Palétuvier fleur, Sonneratia albaLythracées (comme les salicaires)

La fleur de Sonneratia alba est éphémère et nocturne : son épanouissement ne se fait que sur une nuit seulement. La journée suivante voit déjà le début du flétrissement des étamines. Durant cette nuit de floraison, la richesse du nectar contenu dans la fleur attire les papillons de nuit et les chauves-souris. Le fruit est une baie qui ressemble à un soleil (vert). Les racines du palétuvier fleur, émettent des pneumatophores* coniques de 30 à 40 cm de haut et de couleur saumon.

 Palétuvier fleur, Sonneratia alba,

Palétuvier fleur, Sonneratia alba,

Faune des mangroves mahoraises.                                                              

Quelques exemples en images.

  • Oiseaux
Héron crabier blanc et héron garde-boeufsHéron crabier blanc et héron garde-boeufs

Héron crabier blanc et héron garde-boeufs

Héron Crabier blanc – Alordea idae, petit héron de 45 à 48 cm, endémique de l’océan indien, il est classé “en danger d'extinction au niveau mondial", ne pas confondre avec le héron garde-bœufs                 

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis, très répendu dans tout l’hémisphère sud. 

Drongo de Mayotte et Oiseau lunettesDrongo de Mayotte et Oiseau lunettes

Drongo de Mayotte et Oiseau lunettes

Drongo de Mayotte - Dicrurus waldenii. Endémique et résidant de Mayotte.              

Oiseau lunettes – Zosterops mayentis. Endémique de l’île (de la taille d'une fauvette).

 

  • Crabes
Crabe violoniste et crabe de terreCrabe violoniste et crabe de terre

Crabe violoniste et crabe de terre

Crabe violoniste – Uca pugilator, une des deux pinces du mâle est énorme et fait penser à un violon.

Crabe de terre – Cardisoma guanhumi. Le crabe de terre est un crustacé terrestre, mais qui respire comme ses cousins, au moyen de branchies : il a donc besoin d'humidité, Il creuse un terrier dans le sable ou la terre humide, à proximité de l'eau.

Crabe des palétuviers et Gévarcin bourreauCrabe des palétuviers et Gévarcin bourreau

Crabe des palétuviers et Gévarcin bourreau

Crabe des palétuviers – Neosarmatium meinerti, originaire de l’Ouest de l’Indo-Pacifique a été découvert dans l’océan indien depuis relativement peu d’années. 

Gévarcin bourreau – Cardisoma carnifex, “carnifex” signifie en latin “le bourreau” et bien qu'il soit à l'occasion omnivore, c’est un animal inoffensif essentiellement herbivore qui consomme les feuilles tombées au sol. 

Autres occupants des mangroves mahoraises.

Lézard et Gecko à tête plateLézard et Gecko à tête plate

Lézard et Gecko à tête plate

LézardTrachylepis comorensis

Gecko à tête plate – H’midactylis platycephalus,

Couleuvre de Mayotte et Caméléon de MayotteCouleuvre de Mayotte et Caméléon de Mayotte

Couleuvre de Mayotte et Caméléon de Mayotte

Couleuvre de Mayotte, Indotyphlops braminus. Cette espèce est, avec une des rares espèces de serpents parthénogenétiques*. Les femelles pondent leurs œufs, de la taille d'une cacahuète, sans s'accoupler.

Le Caméléon de Mayotte -  Furcifer polleni, sa langue est composée d’un muscle accélérateur. Son extrémité est recouverte de nombreuses glandes épithéliales ainsi que de nombreuses papilles qui adhèrent sur les irrégularités de la surface des proies tels des crochets collants

Anchois indien et Carangue crevalleAnchois indien et Carangue crevalle

Anchois indien et Carangue crevalle

Anchois indien - Stolephorus indicus.

Carangue crevalleCaranx hippos.

*La parthénogenèse, est la division à partir d'un gamète femelle non fécondé. C'est un mode de reproduction monoparental comme l’auto-fécondation qui nécessite quant à elle l’intervention des deux gamètes, mâles et femelles, apportés par le même individu hermaphrodite.

Wikipedia

 le lac Dziani,

le lac Dziani,

Lac Dziani.

Les cratères de Petite Terre, deux ouverts sur l'océan et le lac Dziani,  forment le site de Moya, vestige d'une activité volcanique récente (sans doute entre 4000 et 7000 ans). Petite Terre, plus récente que Grande Terre, est née d'un épisode volcanique qui a percé la barrière corallienne déjà formée.

Un petit regret par rapport à ce site, par manque d’info, (je pense que Philippe ne connaissait pas). Nous aurions pu observer le “lac Dziani“ depuis un promontoire. (La voiture était garée à quelques dizaines de mètres de l’endroit) le signe* sur la photo désigne l’emplacement du parking. 

Prochains rendez-vous, “ Grande Terre“ et son littoral avec des plages différentes et autant d'occasions d'aborder de nouveaux sujets

Direction Mamoudzou, par la Barge.................

 

                                                                                                                        JOANNY

Photos Internet

La Barge qui relie Petite Terre et Grande Terre

La Barge qui relie Petite Terre et Grande Terre

Partager cet article
Repost0

Mayotte, le littoral de Petite Terre...

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Rappel :

Mayotte comprend deux îles principales, Grande Terre et Petite Terre et une trentaine de petits îlots parsemés dans un lagon qui s’étend sur plus de 1 500 m2.

Mayotte, le littoral de Petite Terre...

Accrochée au Grand Récif, Petite Terre est à la fois tournée vers l’immensité de l’océan à l’Est et vers l’enclos du lagon de Mayotte à l’Ouest, d’où Grande Terre, centrale, s’élève à l’horizon.

Son paysage est d’abord caractérisé par ses “maars“, figures géologiques emblématiques, présents à la pointe Nord et à l’Est de l’île.

Les Maars de Moya

Les Maars de Moya

Cratères volcaniques effondrés, ils créent des alcôves retirées du monde au creux de hautes falaises verticales bordées de plages de sable blanc. Dans la continuité de leurs crêtes, la colline de Vigie les surplombe pour offrir un panorama sur Mayotte, Grande Terre qui barre l'horizon à l’Ouest.

Grande Terre vue depuis la plage des Roches Noires, à Petite Terre

Grande Terre vue depuis la plage des Roches Noires, à Petite Terre

Les Plages.

Nous avons passé quelques heures fort agréables sur les plages de “Moya“. 

Deux Merveilleuses plages, nichées chacune dans l’écrin de leur “maar“ individuel !!!                                                                                                                                                                                                    

Mayotte, le littoral de Petite Terre...

1-Plage principale  2-Passage sur la dune   3-Plage secondaire   4-Petite mangrove.       

La plage principale.

C’est un site de ponte pour les tortues, des traces et des débris de coquilles d’œuf étaient visibles dans le sable. Une éclosion avait dû se produire précédemment.

Les éclosions ont lieu la nuit ou les journées nuageuses, quand les températures sont les plus basses.                                                                                                                                                                                                                                                         

Emergence de petites tortues

Emergence de petites tortues

“Au sein du nid, le sexe des petites tortues est déterminé par la température moyenne du nid. Selon la profondeur et la position de l’œuf dans le nid, la température d’incubation n’est pas la même. Au-dessous du seuil de 29,2-29,3°C, les petites tortues donneront des mâles, et au-dessus, des femelles“.

Source Oulanga na Nyamba

La plage est constamment protégée, à cause du braconnage très répandu sur l’île.

                                                                                                                             

La plage de Papani est proche du site de MOYA, mais son accès est délicat voir même dangereux

Mayotte, le littoral de Petite Terre...

­­“ Durant les quatre premiers mois de l’année 2019, l’équipe d’Oulanga na Nyamba avait recensée 61 cadavres lors de son suivi de la fréquentation et du braconnage de tortues marines sur la plage de PAPANI. Depuis le début de l’année 2020, 18 cadavres ont pu être recensés sur cette plage isolée, très prisée des braconniers."
“ Depuis le mois de septembre 2020, le parc naturel marin de Mayotte développe un nouveau programme de suivi aérien par ULM.
Objectif : mieux protéger les tortues marines, espèces menacées“.

Ponte des tortues

Les tortues pondent toute l'année, avec des pointes de mars à juin, et particulièrement en mai.  

                                                                                                             

La tortue creuse un trou

La tortue creuse un trou

Début de la ponte

Début de la ponte

Fin de la ponte, 70 à 200 oeufs !

Fin de la ponte, 70 à 200 oeufs !

Après avoir recouvert le trou de sable, la tortue regagne péniblement la mer

Après avoir recouvert le trou de sable, la tortue regagne péniblement la mer

ouf, enfin la mer !

ouf, enfin la mer !

Anaële et Philippe ayant assisté à ce genre d’évènement à Tahiti, et l’accès de l’endroit, pas très accessible la nuit pour votre serviteur, nous n’avons pas tenté l’aventure.

Nous aborderons de nouveau le thème des tortues marines, dans le cadre d’une célèbre plage de Grande Terre. Mais en attendant, donc pour très bientôt, nous en finirons avec Petite Terre.

 

                                                                                                          Joanny

Photos internet

Partager cet article
Repost0

Mayotte, l'environnement...

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

 

Les bidonvilles.

Comment aborder le sujet de l’environnement sur l’île de Mayotte, sans traiter du douloureux phénomène de la prolifération des bidonvilles. Très présents dans la périphérie de Mamoudzou, on peut les rencontrer également dans beaucoup de secteurs, proches du littoral, aussi bien sur “Petite terre“ que “Grande terre“.

Enfant des bidonvilles, source l'OBS, Franck Tristan

Enfant des bidonvilles, source l'OBS, Franck Tristan

Enfants des bidonvilles, source l'Humanité

Enfants des bidonvilles, source l'Humanité

Malgré les nombreux programmes de “rénovation urbaines “ en cours de réalisation, de nombreux bidonvilles (occupés majoritairement par des clandestins) apparaissent de plus en plus sur des secteurs improbables et dangereux (pentes escarpées, mangroves, lits de cours d’eau périodiquement asséchés).

 Bangas construits sur terrain argileux pentu

Bangas construits sur terrain argileux pentu

Drame dans un bidonville après un glissement de terrain 5 morts, 1 femme et ses 4 enfants

Drame dans un bidonville après un glissement de terrain 5 morts, 1 femme et ses 4 enfants

Ces habitations faites de taules, de pneus et de branchages et de panneaux de récupération, abritent des milliers de personnes en situation irrégulière, sans eau ni électricité, dans des conditions de pauvreté et d’hygiène très difficiles. Les autorités estiment à 20 000 le nombre de Bangas de ce type, couvrant l’île sur un total de 36 000 logements.

“ Banga“, habitats illégaux et dangereux (Source int.gouv.fr) L’origine du mot Banga (a été abordé dans un précédent chapitre) “.

Parmi les nombreuses difficultés rencontrées par les habitants des bidonvilles, la plus cruciale est sans aucun doute la rareté de l’eau. Des femmes, voir des enfants, sont obligés parfois de parcourir de longs trajets pour se procurer la précieuse et néanmoins vitale manne. 

Rareté de l'eau à Mayotte

Rareté de l'eau à Mayotte

Rareté de l'eau à Mayotte, source Outre-mer La 1ère

Rareté de l'eau à Mayotte, source Outre-mer La 1ère

Pour nous permettre de nous faire une opinion, Philippe, nous a conduit en 4x4 aux abords d’un relai TDF, par un accès qui traverse le bidonville de Kawéni. Impressionnantes et bien tristes visions que cette traversée “aux enfers“. Je crois qu’Anaële comme moi, ne garderons en souvenir que les bouilles crasseuses de ces gamins, aux magnifiques sourires, nous adressant de joviaux “bonjours“, à notre passage. 

Photo Anaële

Photo Anaële

Photo Anaële

Photo Anaële

 

La gestion des déchets à Mayotte : un casse-tête insoluble ?                        

Source : Portail des Outre-mer 08/2018

Mayotte a encore de gros (énormes) efforts à faire concernant l’écologie. Le tri est quasi inexistant, les bennes débordent de déchets, et le ramassage est très aléatoire (au bon vouloir des agents de service…). Même s’il existe des bennes de tri, elles sont souvent le lieu d’actes de vandalisme 

Ramassage des poubelles aléatoire !

Ramassage des poubelles aléatoire !

Source, journal de Mayotte

Source, journal de Mayotte

De toutes façons, il y a tellement de déchets au sol, alors à quoi bon trier ou s’embêter à trouver une poubelle ?

Le problème, c’est que Mayotte est une île, et tous ces déchets finissent pour la plupart dans la mer, surtout après les grosses pluies tropicales de la saison des pluies

Y'a un problème

Y'a un problème

Décharge à Petite Terre

Décharge à Petite Terre

Sans compter les déchets qui sont ramenés sur le littoral par les marées et qui sont pour la majorité, des déchets dus au retournement des kwasa ou échappés de décharges présentes et souvent très proches du littoral.

Décharge à Petite terre

Décharge à Petite terre

 Même les Mangroves peuvent être polluées - source Journal de Mayotte 06-2019

Même les Mangroves peuvent être polluées - source Journal de Mayotte 06-2019

La situation géographique et sociale étant ainsi posée, nous allons dorénavant aborder des aspects, sans doute plus séduisants, de l’île aux parfums.

 

                                                                   Joanny

Photos Internet et Anaële

Partager cet article
Repost0

MAYOTTE, l'Habitat...

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Mayotte une terre de contrastes !

Contraste des peuples entre les Mahorais d’origine, les populations issues de l’immigration (Comores, Madagascar, pays africains), les clandestins et les métropolitains - les m’zungus - venus apporter les compétences qui font défaut sur l’île : personnel médical et professeurs principalement. Le contraste s’amplifie au niveau de l’habitat, notamment dans les différents quartiers de Mamoudzou, cette commune accueille le siège du conseil départemental.

Mamoudzou
MamoudzouMamoudzou
Mamoudzou

Mamoudzou

MamoudzouMamoudzou
Mamoudzou

Mamoudzou

Ce contraste est saisissant lorsque l’on se déplace à Mamoudzou et son agglomération. On rencontre des bâtisses pour les familles les plus aisées .

Petite Maison

Petite Maison

Elles peuvent parfaitement être voisines avec des cases en tôle plus ou moins sophistiquées. Ces cases en tôle sont les seules possibilités en direction des mahorais sans emploi.

Case en tôle

Case en tôle

On rencontre régulièrement des maisons en “dur“ inachevées (un peu comme en Grèce), le chantier reprendra (ou pas), après une prochaine naissance dans le foyer ou suivant les ressources financières disponibles.

Maison inachevée mais habitée

Maison inachevée mais habitée

Je n’aborderai pas la situation dans les villages en dehors de l’agglo de Mamoudzou, nous les avons peu fréquentés. Il semblerait toutefois que les populations du littoral ouest bénéficient d’un niveau de vie supérieur à la moyenne sur l’île. 

Village de la côte Ouest

Village de la côte Ouest

Les années 1970 ont vu l’émergence de demandes de plus en plus pressantes de la population locale, en vue d’accéder à des logements dignes et dotés d’un minimum de confort.

Cette pression populaire a débouché sur la création de la “SIM“ (Société immobilière de Mayotte) qui fut créée en 1977, société anonyme d'économie mixte d'aménagement et de construction dans le département de Mayotte. La SIM est aussi un bailleur social. Les fonctionnaires métropolitains lui font appelle pour se loger durant la durée de leur mutation, des programmes spécifiques de logements leurs sont réservés.  

Maison construite pour les coopérants

Maison construite pour les coopérants

Maison construite pour les coopérants

Maison construite pour les coopérants

Plus tard en 2011, la Départementalisation a permis l’intervention d’organismes spécialisés ouvrant l’accès aux possibilités d’aides et financements gouvernementaux et européens. Des programmes de rénovation urbaine ont pu être engagés.

 Programme SIM de rénovation urbaine

Programme SIM de rénovation urbaine

La SIM est à l’origine de la création de cases modernes, conçues suivant le schéma des habitations traditionnelles Mahoraises. Au fil des années, ces constructions dotées des éléments de confort essentiels, ont évolué vers des bâtiments étagées, permettant de répondre à la fois aux demandes pressantes de la population, tout en solutionnant la pénurie du foncier constructible généralisée sur l’île.

 Adaptation des cases SIM en immeubles

Adaptation des cases SIM en immeubles

Réalisations SIM

Réalisations SIM

L’environnement et le traitement des déchets sont des sujets épineux sur l’île, nous les aborderons lors du prochain épisode.

 

                                                                         Joanny

Photos internet

Partager cet article
Repost0

Mayotte, traditions et religion

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

 

L'Islam qui est arrivée entre le IXe et le XVIe siècle, s'est réellement imposé suite à la construction de la première mosquée de l'archipel à Tshingoni en 1566. Aujourd'hui les mosquées se comptent par centaines, chaque village en a au moins une. Les non musulmans peuvent les visiter du moment qu'ils portent une tenue décente et qu'ils se déchaussent. 

L'Islam mahorais est très tolérant. Rare sont les femmes qui porte le voile, la femme élégante est respectée et libre de maîtriser son destin.                      

Phénomène tout à fait singulier dans le monde islamique.

Mahoraises

Mahoraises

Mayotte est une terre de métissage et l’Islam cohabite parfaitement avec les autres pratiques religieuses. Il lui arrive même de se mélanger avec certaines d’entre elles. C’est le cas notamment de certaines cérémonies de désenvoûtement tel que le «roumbou », d'origine malgache ou les "zaria", lieux des commémorations des ancêtres.                                  

Sur l’île, la religion musulmane est présente dans tous les aspects de la vie. Tous les événements, petits et grands, sont accompagnés de pratiques religieuses.                                                                                                                

“Une invocation n’est jamais de trop pour s’attirer les grâces d’Allah“

 

 

Danses et Chants traditionnels :

A Mayotte, comme dans les autres îles des Comores, et comme dans beaucoup de pays africains, la danse et le chant occupent une place primordiale dans la vie de tous les jours.                                                                                                  

Les gens de toutes générations et tous sexes confondus, chantent et dansent pratiquement tout le temps. Religieux ou profanes (parfois les deux mélangés), ils accompagnent mariages ou fêtes villageoises

 Le déba (débaa) pratiqué uniquement par les femmes

Le déba (débaa) pratiqué uniquement par les femmes

Mbiwi, réservé aux femmes (mariages)

Mbiwi, réservé aux femmes (mariages)

Moulidi, chant religieux des hommes

Moulidi, chant religieux des hommes

 Chogoma

Chogoma

Tenues vestimentaires des Mahorais (es)

Pour les Hommes,

Si la tenue quotidienne reste à la mode occidentale, le “kandzu“ (boubou brodé) se porte pour toutes les occasions à caractère religieux ...

Le Kandzu

Le Kandzu

Pour les femmes,

La tenue traditionnelle et souvent quotidienne des Mahoraises est le “Salouva“, composé de trois pièces : 

Le “salouva“ en lui-même, une grande bande de tissus cousue et nouée au niveau de la poitrine, un t-shirt souvent près du corps appelé aussi  “body“, et un “kishali,zin“, châle couvrant la chevelure ou posé sur l’épaule.

Avec le brassage de population, les tenues évoluent et la jeune génération tend à se défaire du salouva pour ne porter que nonchalamment un châle sur les cheveux ou les épaules.

                     

Mahoraises en salouva

Mahoraises en salouva

Le chiromani venu d’Anjouan (Comores), tissus très populaires en coton, rouges, noirs ou bordeaux.

Chiromani

Chiromani

M’sindzano :

Les Mahoraises portent un masque sur le visage, le m’sindzano.                           

M’sindzano 

M’sindzano 

 Il sert à protéger la peau du soleil, des impuretés et des moustiques.                                                                                  

Le masque se fabrique en frottant du bois de santal sur une tablette en corail et en ajoutant de l’eau à la poudre obtenue. A l’aide d’un bâtonnet de cocotier, extrait de la tige de la palme, la pâte est appliquée en touches sur le visage pour confectionner des motifs lors des fêtes et des cérémonies

M’sindzano 
M’sindzano 

M’sindzano 

Au quotidien, le masque peut simplement recouvrir le visage.

M’sindzano 

M’sindzano 

Dans le prochain épisode, nous aborderons le sujet de l’habitat et du traitement des déchets.

                                                                     Joanny

 

Photos Internet

Pour en savoir plus :

Partager cet article
Repost0

Mayotte 4, Peuplement et organisation sociale.

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Peuples et ethnies, les Mahorais de souche 

95 % des habitants de ce petit territoire français, sont d’origine bantoue. On compte aussi quelques familles indiennes, souvent venues s’installer sur l’île pour faire du commerce, mais aussi des Malgaches et quelques Réunionnais. Les métropolitains en poste sur l’île représentent à peine 2 % de la population.

La religion musulmane, implantée à Mayotte depuis le XVème siècle, occupe une place majeure dans l'organisation de la société. 95 % des Mahorais sont d'obédience musulmane et de rite sunnite, mais leur pratique de l'Islam est modérée. (Ce thème sera développé plus loin dans ce chapitre).

Le recensement de 2017 a dénombré 256 518 habitants *  dont la moitié a moins de 18 ans, contre 212 645 lors du recensement de 2012 et 186 452 habitants en 2007.

Cela en fait le département français avec le plus fort taux de croissance démographique : 3,8 % par an, ainsi que la plus importante densité hors départements d'Île-de-France (682 hab./km2) (source INSEE).

* Rappel : Selon la gendarmerie, les clandestins se dénombreraient entre 50 000 et 55 000 sur l’île.

Evolution de la population de MAYOTTE

Evolution de la population de MAYOTTE

Composition de la population de Mayotte, enquête INSEE 2015-2016

Composition de la population de Mayotte, enquête INSEE 2015-2016

La place de la femme dans la société mahoraise

Source : publication dans « HIMA » 31/3/2019

La femme mahoraise a, dans l’histoire et aujourd’hui, une place très importante dans la société mahoraise. La femme est vue dans sa forme la plus sacrée, mère de famille, femme battante, au niveau culturel, religieux, et social.

La société mahoraise est, contrairement aux sociétés occidentales une société matriarcale. En réalité, la femme mahoraise est souvent représentée comme étant soumise à l’homme et au service de celui-ci. Néanmoins, plusieurs éléments font que, malgré une tradition et des mœurs bien présentes, les femmes mahoraises tendent à l’émancipation.

La société mahoraise et une société « matrilinéaire », car les enfants héritent de leurs mères, le nom de famille, ainsi que les biens et le statut.

De plus, elle est aussi « matrilocale », car c’est à l’homme d’aller vivre chez son épouse ainsi que la famille de son épouse. La femme mahoraise a, en tant que mère de famille l’un des devoirs les plus important qui est l’éducation des enfants.

Jeune mahoraise photographiée par Anaële

Jeune mahoraise photographiée par Anaële

Dans le milieu professionnel, on constate une évolution mais malheureusement pas à tous les niveaux. Aujourd’hui encore, les femmes ont moins accès au poste à responsabilité que les hommes, pourtant pas moins instruites que ces derniers. C’est d’ailleurs une raison pour lesquelles certaines femmes décident de "porter la casquette" d’entrepreneur ou de femmes d’affaires. En effet, celles-ci sont de plus en plus présentes dans le commerce ou l’artisanat et même en politique

Femmes engagées et actives de Mayotte

Femmes engagées et actives de Mayotte

Les filles, de plus en plus scolarisées et diplômées, Le Journal de mayotte

Les filles, de plus en plus scolarisées et diplômées, Le Journal de mayotte

Même si les femmes ont longtemps été plus ou moins privées de parole au niveau religieux et traditionnel, elles ont toujours eu une place très importante dans la société mahoraise, étant donné que majoritairement, tout a été articulé par les femmes, pour les femmes. Celles-ci sont un pilier pour l’île et pour la société en général, prouvé par leurs actes héroïques et leurs natures débrouillardes.

Source : L'équipe Hima, Mayotte

Anchya Bamana, maire de Sada

Anchya Bamana, maire de Sada

Les hommes dans la société mahoraise 

A l’âge adulte, les hommes entrent donc, par le mariage et par l’alliance plus large, avec un matrilignage différent du leur, dans une organisation nouvelle où ils acquièrent un statut inférieur à celui qu’ils possédaient dans leur village d’origine. On dit qu’ils sont, au village de leur épouse, wadjeni, « invités », en réalité, étrangers.

Source : « L’introduction à Mayotte du système patronymique », J. F.HORY.

“Une tradition, concernant les jeunes hommes, est en passe de disparaitre. En effet, ces derniers après l'adolescence, quittaient la case familiale ou maternelle et construisaient des bangas, petites maisons éphémères dont le toit était autrefois en bois, en bambou ou en raphia et feuille de cocotier.

Ces bangas leur permettaient de s'initier à la vie adulte en y invitant des fiancées potentielles. Une fois marié, ils s'installaient chez leur femme, dans une maison construite par la belle-famille (mais à l'aide de la généreuse dot maritale).

Bangas
Bangas

Bangas

Aujourd'hui, à Mayotte, le nom "bangas" désigne des habitations plus ou moins précaires fabriquées en tôles ondulées.

Bangas des bidonvilles
Bangas des bidonvilles

Bangas des bidonvilles

Les cérémonies de mariage

Une nouvelle forme de célébration du mariage a vu le jour à Mayotte. Cette célébration appelée « Manzara » ou « Manzaraka ». Cette forme de mariage est un cauchemar pour la famille des mariés et surtout de la mariée.

à suivre.....                                                        

                                                                      Joanny

Photos internet

Plus de détails sur les “Manzaraka“  sur le site de Jean claude NOUGARET, photographe.

Site accessible ci-dessous

Publié dans Histoire et légendes

Partager cet article
Repost0

Mayotte 3, histoire, suite.

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

Mayotte, photo satellite

Mayotte, photo satellite

  • Le peuplement de Mayotte

Les Bantous :   

Le vocable de Bantou désigne une ethnie, s’appliquant de nos jours, à un groupe de populations qui parlent des langues assez proches. Les langues bantoues sont surtout des langues orales. Seule une minorité de ces langues possède une orthographe et un vocabulaire standardisés.

Répartition des racines linguistiques en Afrique

Répartition des racines linguistiques en Afrique

Culture swahilie :

Le swahili est aujourd'hui la langue africaine la plus enseignée dans le monde. Dans la majorité des cas, le swahili n'est pas une langue maternelle, mais une langue seconde, plus précisément une langue véhiculaire. Aujourd'hui, le swahili est parlé en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie, à l'île de Zanzibar et aux Comores, sans oublier le Rwanda et le Burundi, la Somalie, la Zambie et l'Afrique du Sud.

Le swahili en Afrique orientale

Le swahili en Afrique orientale

  • Minaret de la Mosquée de Tsingoni :                                                                       

La plus ancienne mosquée en activité de France. Si la mosquée remonte au moins au XVIe siècle, le minaret est bien postérieur. "les fouilles archéologiques menées en vue de sa rénovation ont révélé une occupation du site dès le XIIIe siècle et l'existence d'un lieu de culte datant du XIVe siècle, ce qui en fait une contemporaine de Notre-Dame de Paris !

Minaret de la Mosquée de Tsingoni

Minaret de la Mosquée de Tsingoni

  • Les “chatouilleuses de Mayotte” : 

Dans les années 60-70, une centaine de femmes luttaient pour que Mayotte reste dans la République française d’une façon bien particulière. Organisées en commandos, derrière leur cheffe de file “Zara M’Déré“, elles prenaient pour cibles les dignitaires comoriens en visite à Mayotte.

Zara M’Déré

Zara M’Déré

La technique était la suivante. Deux ou trois femmes s’approchaient de l’homme et commençaient à l’interroger posément pour savoir qui il était exactement :

-" Bonjour Monsieur, on peut vous aider ? D’où venez-vous ?... etc. "

Dès que la personne se mettait à marteler :

"Je viens des Comores, je viens conjurer les Mahorais d’arrêter cette guerre, car nous sommes de la même famille, nous sommes du même père et de la même mère, nous pratiquons la même religion ".

Les femmes commençaient à tirer sa cravate, sa chemise puis criaient : 

-"Chatouillons-le !".

 

Les chatouilleuses de Mayotte.

Les chatouilleuses de Mayotte.

Imaginez, vingt femmes en train de chatouiller quelqu’un ! Il tombait directement par terre. La route n’étant pas goudronnée à cette époque, elles l’arrosaient de poussière partout. Lui en mettaient dans ses poches, sur sa chemise... Au bout d’un moment, il commençait à suffoquer "Hum, hum, hum, hum...". Et là, elles le laissaient partir pour ne pas le tuer !

Ce mouvement se voulait avant tout pacifique, il a néanmoins généré une victime. Lors d’une action du même type, la garde comorienne, créée l’année précédente, fait l’usage des armes pour dissiper la foule et une jeune femme est touchée. Elle s’appelait “Zakia Madi“, elle a succombé à ses blessures quelques heures plus tard à l’hôpital de Dzaoudzi. Elle a été élevée au rang de martyre pour le combat de Mayotte Française, Mayotte libre. Une petite place lui est réservée à Ouangani en face de l'hôpital et de la mairie.  

Place “Zakia Madi“

Place “Zakia Madi“

Nous ne pouvons pas clore ce chapitre, sans aborder, même brièvement, le douloureux sujet de la clandestinité.

Les clandestins sont accusés de vols, de violences et d’être responsables de la saturation des écoles et des hôpitaux de l’île, par la population locale. Difficile de se faire une opinion, quand on est simplement de passage. Et les écrits sont loin d’être impartiaux.

Pour les Comoriens, "les clandestins sont chez eux à Mayotte ".

Le Monde avec AFP Publié le 23 mars 2018

Les habitants de l’île d’Anjouan (Commores) ne prêtent plus guère d’attention au manège à peine discret, des clandestins embarquant pour l’île française de Mayotte et, souvent, en reviennent aussi vite.

Migrants

Migrants

De tout temps “le droit du sol, accordé aux enfants de migrants nés à Mayotte", est un sujet de polémique permanent, entre les politiques de tous bords, mais jusqu’à présent, personne n’a fait de propositions. Lors de sa dernière visite, le président actuel, a promis une réponse avant la fin du mandat (à suivre). 

D'après le recensement effectué par l'Insee, 186 452 habitants étaient présents sur le territoire mahorais au 31 juillet 2007. En 2017, le recensement a dénombré 263 000 habitants. Le secrétariat d'Etat à l'outre-mer estime que cette population serait composée d'un peu moins d'un tiers d'immigrés clandestins, ce qui correspond approximativement aux estimations du commandant de la gendarmerie à Mayotte, qui évalue le nombre de clandestins entre 50 000 et 55 000. Une grande insécurité règne sur l'île.

Une route bloquée par des habitants protestant contre l'insécurité à Koungou, sur l'île de Mayotte, le 9 mars 2018 afp.com/Ornella LAMBERTI

Une route bloquée par des habitants protestant contre l'insécurité à Koungou, sur l'île de Mayotte, le 9 mars 2018 afp.com/Ornella LAMBERTI

Dans Mayotte 4, nous aborderons, entre autres, le rôle prépondérant des femmes dans “l’organisation sociale de la famille“.

                                                                                Joanny

à suivre...

Photos Internet

Femmes de Mayotte

Femmes de Mayotte

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>