Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Le Ginkgo biloba

30 Septembre 2011 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Fiches techniques

 

 

GINKGO BILOBA,

yínxìng  en chinois,    maidenhair tree   en anglais  


2011, année de l’arbre, le saviez-vous ?

 

                     Que vers moi tes pas accourent

                     Que vers moi tes enjambées s’allongent

                     Car j’ai quelque chose à te dire,

                     Une parole à te communiquer,

                     La parole de l’arbre

                     Une parole que les hommes ne connaissent pas

                     Et que les multitudes de la terre ne comprennent pas.

 

Epopée de Gilgamesh, il y a 5000 ans !


 

Pour nous, ce sera le Gingko biloba, arbre mythique qui orne les rues de nos villes depuis quelques années et que nous avons déjà rencontré dans les jardins de l’abbaye de Valloires, en Picardie. C’est le seul représentant actuel de la famille des Ginkgoacées.

 

 

Robuste, peu exigeant quant au climat, le Ginkgo biloba n’a pas seulement résisté à Hiroshima, il a résisté au temps : son ancêtre était présent il y a 250 millions d’années, avant l’apparition des dinosaures. Il est également présent au Jurassique (ère secondaire). S’il est sans doute le doyen de nos arbres, il est à feuilles caduques caractéristique moderne. Notre cher Darwin l’appelait « fossile vivant ».

 

g b des villes 02

Son port hésite entre celui des conifères et celui des feuillus. Ses branches sont peu ramifiées,  les rameaux sont très courts.

Sa feuille ne ressemble à aucune autre avec sa forme d’éventail, elle est divisée en deux lobes chez les arbres jeunes, d'où son nom (bi-loba).

 

P1040621 [1280x768]

 

Remarquez les nervures de la feuille :

 

 

feuille de ginkgo

 

Comment est-il parvenu jusqu’à nous puisqu’il n’existe plus à l’état sauvage ?


Les variations climatiques du quaternaire ont eu raison de ses ancêtres en Europe et en Amérique. Il doit sa survie grâce à la sagesse et à la patience des jardiniers chinois, il y a 3000 ans. L’arbre est beau, il passe du vert tendre au jaune d’or. On rencontre de magnifiques spécimens très agés en extrême-orient.


Au printemps :

 

IMGP9987 [1024x768]

 

A l'automne :

 

ginkgo automne

Le fait que cet arbre soit dioïque correspond au goût de l’alternative extrême-orientale (le Ying et le Yang….), cela a sans doute influencé le choix des jardiniers qui entretenaient les «espaces verts» des palais et des sanctuaires.

Et c’est sa résistance à la pollution qui le fait choisir par les paysagistes urbains contemporains.

 

g b des villes05

 

Jeunes ginkgos rue Henri Bordeaux, à Annecy

 

rue Henri Bordeau 2

 

L’arbre qui pond des œufs !


Le ginkgo ne dissémine ni spores, (telles les fougères) ni graines (tels les arbres ou les graminées) mais directement des ovules.

 

Qu’est-ce qu’un ovule en botanique ? C’est l’ensemble des cellules reproductrices femelles.

L’espèce est dioïque, c-a-d qu’il existe des individus mâles et des individus femelles. L’arbre femelle se couvre de gros ovules (3 ou 4 cm de diametre) tandis que l’arbre mâle porte des chatons de forme cylindrique.

 

Les ovules :

ovules ginkgo

 

Les chatons :

 

chaton mâle ginkgo


L'ovule est couvert d'un tégument de couleur jaune-brun, charnu extérieurement et coriace intérieurement, ce qui fait qu'on confond souvent cet ovule avec un fruit notamment avec une drupe. L'ovule mesure de 2 à 3 cm de diamètre. Avant l'automne, il est lisse et attirant mais toxique, notamment la partie charnue du tégument, car elle contient de l’acide butanoïque, ce dernier est à l'origine de l'odeur de beurre rance que dégage l'ovule à l'automne lorsqu'il commence à se rider.

 

Un ovule fécondé par le pollen d'un plant de ginkgo mâle germera immédiatement, donnant naissance à une jeune pousse, généralement située au pied du plant mère.


N.B. : L’ovule non fécondé ne résiste pas au froid comme une graine.

 

IMGP9464 [1280x768]

 

Propriétés médicinales :

 

Le ginkgo a de très nombreuses applications médicales (circulation capillaire, vasodilatateur, circulation veineuse, etc.) découvertes depuis plusieurs millénaires. Riche en flavonoïdes, l'extrait de feuilles de ginkgo est un puissant antioxydant.

Il permettrait aux personnes atteintes du syndrome de Raynaud de supporter le froid.

 

P.S. : on dit que le chignon des sumotori à la forme d’une feuille de Ginkgo

 

                                                                                          Christianne

Sources :

L’arbre qui a vaincu le temps de Pierre-François MICHEL, éditions du Félin

Wikipédia

Photos Nicole, Christianne

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chantal11 06/10/2011 19:39


Je me régale encore à revoir ce bel arbre.
Alors cette journée de brame du cerf ?? a t-elle été riche en émotions??
bonne soirée Christiane et amitiés à toute l'équipe
chantal


chantal11 30/09/2011 23:41


Bonsoir Christiane, fabuleux cet article sur mon arbre préféré. Tous ces détails m'ont comblée. Je ne savais qu'ils en avaient plantés à Annecy et c'est une super bonne idée. Ils résisteront à tout
et j'espère qu'ils feront beaucoup d'enfants lol..
Je ne sais pas si tu te souviens que j'en avais un petit à Marignier. en partant je l'ai pris avec moi mais comme mon jardin est petit, je l'ai donné à mes voisins en face et je le vois pousser..
j'en profite donc.
Merci pour ta visite, à tout bientôt et amitiés à toute l'équipe


Entre Semnoz et Chéran 01/10/2011 11:07



Meric beaucoup, moi aussi j'adore aussi cet arbre s'il parlait il pourrait nous raconter comment c'était à l'ére primaire, malheureusement je ne saurais jamais!!!