Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

l'hellébore fétide

16 Mars 2015 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore

Cet article de Joanny a été publié en 2011 mais relisons-le car les hellébores fétides sont en pleine forme au début du printemps et puis elles en annoncent d'autre (hellébores) dont nous vous parlerons bientôt....

Vous ne l'avez peut-être pas remarqué, pourtant il pousse dès la fin de l'hiver, c'est l'hellébore fétide.

Pied d'hellebore

 

          Très largement répandu dans notre région, l’hellébore fétide, Helleborus foetidus, est une plante glabre, vivace, qui pousse naturellement dans les bois, les broussailles ou les endroits rocailleux, en sol calcaire. Il dégage, surtout à la cassure, une odeur désagréable, d'où son nom. Ses tiges herbacées robustes de 30 à 45 cm de haut, atteignent 80 cm à 1 m lors de la floraison.

Vivace, il a toutefois la vie courte (3 ou 4 ans). Les jeunes plantes ne fleurissent qu’après 2 ou 3 ans. La plante meurt après la deuxième floraison.

 

La floraison

 

Elle a lieu en fin d'hiver sous forme d'une grappe importante de fleurs très penchées, accompagnées par de grandes bractées  en forme de feuille simple, de la même couleur jaune-verdâtre que les fleurs.

 

 

Les fleurs elles, sont en forme de cloche penchée (pour se protéger des intempéries). Elles sont composées de cinq sépales pétaloïdes  persistants, souvent bordés de rouge, et de plusieurs pétales transformés   en cornet, secrétant du nectar  (curieux petits godets au nombre de cinq à dix).        

 

Helloborus foetidus pétale et sépale

        

La marque rouge sur le bord des sépales apparaît après fécondation.

 

Hellebore fétide

 

 

Comme chez toutes les Renonculacées, les étamines sont nombreuses et insérées en spirale.  La fleur est visitée par des insectes diptères, ainsi  que par des abeilles et des bourdons. C’est une plante mellifère.   

 

hellebore fétide la fleur

 

 

Le gyynécée est formé de trois à huit carpelles indépendants qui se transformeront en autant de fruits appelés follicules. Les graines, qui possèdent un éléosome, sont semées par les fourmis (myrmécochorie).

 Ainsi on retrouve souvent les rejetons  à plusieurs mètres des plantes mères.

 

 

hellebore fétide le fruit

 

La myrmécochorie est le fait pour une plante de favoriser le transport de ses graines par le biais des fourmis.

 

 

 

Anciennes croyances, anciennes pratiques :

 

·       En bouquet séché disposé dans les bergeries , il éloignerait les serpents et les crapauds, accusés de téter les chèvres.

·       Il repousserait les rats.

·       Il a été utilisé pour chasser les gaz intestinaux des bêtes gonflées par l’absorption d’herbes tendres au début du printemps.

 

Mais......

 

attention danger

 

 

Attention : Toutes les espèces d’hellébores sont toxiques, il faut systématiquement se laver les mains après leur manipulation.

 

 

Nous traiterons le sujet des éléosomes dans un prochain article.

 

 

Ne pas confondre avec le vérâtre commun appelé autrefois Hellébore blanc, ce sera l’objet d’un prochain article également.

 

 

                                                                                                                                                                Joanny   Cuillerat

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article