Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Entre Semnoz et Chéran III

10 Août 2011 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore


Suite de la conférence de Denis Jordan – Musée de Gruffy 15 Juin 2011-

  

Nous voilà arrivés dans les zones humides :

 

Toutes les communes au pied du Semnoz ont des zones humides (sauf Gruffy – encore qu’il y a bien un petit marais de pente.....). Si Viuz possède beaucoup de petits marais/gouilles et de marais de pente, Cusy se targue de deux marais plus explorés : Meurat et les Mièges. Dans ces zones humides, une flore typique s’y développe, comme les formations de jonc à feuilles obtuses (Juncus tenageia).


 Ces biotopes très spécifiques sont mal connus et mal aimés du grand public :


« Ils hébergent des miasmes, des fièvres, des feux follets (méthane)  et des nuisibles (moustiques), sont un gâchis de terres potentiellement cultivables ou constructibles…… »


Cependant ils s’y trouvent de nombreuses plantes protégées (Rhône-Alpes) :

Le séneçon des marais (S. palustris) et le séneçon aquatique (S. aquaticus), l’œillet superbe (Dianthus superbus)


Dianthus superbus :

Dyanthus superbus


l’inule de Suisse (Inula helvetica) et l’épipactis des marais (E. palustris).  


Epipactis des marais

E pipastis palustris 3

 

Epipactis palustris 4


Dans un bas marais calcaire pousse la linaigrette à larges feuilles (Eriophorum latifolium)

 

eriophorum.latifolium

 

On y trouve aussi la grassette vulgaire (Pinguicula vulgaris) et  le drosera d’Angleterre ou rossolis à longues feuilles (Drosera anglica) – à ne pas confondre avec Drosera rotundifolia qui pousse dans les marais d’altitude- et son hybride D.anglicaXrotindifolia.


L’utriculaire (s.l.) très minuscule et difficile à voir, a une floraison capricieuse et se nourrit par ses feuilles submergées et munies de vésicules, lesquelles piègent les microorganismes de l’eau. Elle n’a pas de racine !


Voici le trèfle d’eau (Menyanthes trifoliata) aux fleurs blanches en grappe, qui n'a de trèfle que le nom et des feuilles à trois folioles,  le voilà

Menyanthes trifoliata

 

Menyanthes trifoliata 2

 

Menyanthes trifoliata 3

 

Il nous amène aux orchidées (une fois encore, mais pas les mêmes !!) le liparis de Loesel du marais des Mièges (protection européenne), l’orchis des marais (O. palustris – protégé Rh-Alpes).

 

Les marais exigent une certaine gestion sous peine de boisement assez rapide : le saule cendré, à la silhouette en boule si caractéristique, est le pionnier suivent ensuite divers buissons. Alors, le marais n’offre plus d’intérêt botaniquement et lorsque le solidage géant  (Solidago gigantea) apparaît, la mort du marais est imminente!


Solidago canadensis 002 Sentier du Chéran redimensionner

 


                  Jean GUHL


 à suivre........


Photos d'Isabelle, Jacques et Christianne.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article