Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Dimanche 21 aôut, découverte des failles de St Sylvestre II

18 Septembre 2011 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Sorties

Dans notre précédent article, nous avions laissé les 38 participants de la journée géologie du Musée de Gruffy sur le chemin des "failles"  de St Sylvestre, en compagnie de Robert VIANT secondé par Pierre RENAU, géologue, et Gérard GIROD, animateur Saint-Sylvestrin de randonnées.


Jean nous transmet les explications de Pierre RENAU concernant l'origine du plissement alpin

 

La molasse, formant un tapis continu de 1000 m de profondeur au fond de la mer de Téthys a  été fracturée, secouée et relevée par le soulèvement des Alpes au tertiaire.

 

  thetys

 


A cette orogenèse (formation de massifs) il faut ajouter l’influence de la dérive des plaques tectoniques (continents).  

Au secondaire,les plaques d’Afrique et d’Eurasie se sont écartées laissant plus de place à la Téthys (qui recouvrait la Méditerranée actuelle et son pourtour) et  ont donné lieu  à une nouvelle transgression (extension marine) des eaux chaudes (-350 millions d’années à-300 millions d’années).

Au tertiaire ces deux plaques convergent l’une vers l’autre et créent le soulèvement des Alpes et de l’Himalaya. A la fin du tertiaire, cette convergence provoque la subduction de la plaque africaine sous celle d’Eurasie et cause la montée des roches cristallines (par Ex. le Mont blanc).

 

 

N B : Si vous voulez voir une superbe animation, allez voir sur le net  "la naissance du lac Léman" par Olivier Gonet 


Et maintenant regardez :


 

03 P8210577 [1024x768]


Robert VIANT explique

 

L’Albanais encore sous la mer, est l’une des zone qui s’est remplie entre -32 et -10 millions d’années d’une couche de sables détritiques pouvant atteindre 1000 mètres d’épaisseur. Ces sables agglomérés par des ciments calcaires naturels se sont transformés en grès : la molasse que l’on rencontre à St Sylvestre, du sommet du Crêt au ras de l’eau du Chéran. La molasse est donc une roche sédimentaire….

 

les-failles-de-St-Sylvestre 0438 redimensionner

  Mais cette couche de molasse n’est pas restée inerte. Les Alpes continuent leur mouvement ascendant et exercent leur contrainte sur cette couche rocheuse fragile maintenant émergée. Elle est relevée, fracturée…

L’eau, les glaciers ont remodelé les paysages. La fonte des derniers glaciers de l’ère quaternaire, il y a 10 000 ans a déterminé la physionomie actuelle du site.

Il subsiste une grande falaise dominant le hameau de Champollier. Les blocs disloqués se sont écarté et ont subi l’érosion faisant apparaître les couches tendres et moins tendres de la roche.

 

Ce sont les "failles"

 


les-failles-de-St-Sylvestre 0430 redimensionner

 


Robert VIANT explique encore

 

Géologiquement parlant, les « failles » de Saint Sylvestre appelées localement « dâ’nes » sont en réalité des «diaclases» car il n’y a pas de décrochement de pan de montagne. De même le terme de «falaise» est en principe réservé au bord de mer sapé par les vagues. Ici, c’est le passage des glaciers et de l’eau qui a arraché une partie de la couverture de molasse et a laissé subsister cette «falaise».

 

 les-failles-de-St-Sylvestre 0445 redimensionner

 

 

Les « failles » principales de Saint Sylvestre sont situées dans un secteur tourmenté d’environ un hectare de superficie. La plus grande, longue de 100 mètres, est orientée EST-OUEST. Leur profondeur peut atteindre 15 mètres. Certaines sont couvertes et constituent des grottes. L’accès du secteur est dangereux car les failles apparaissent parfois de façon imprévisible sous nos pieds. Il convient d’aborder cette zone avec beaucoup de prudence de préférence avec des connaisseurs. Elles sont entièrement situées dans un secteur de forêts privées.

 

 

les-failles-de-St-Sylvestre 0452 redimensionner

Et Jean de conclure.......


C’est ainsi que nous avons pu visiter la faille la plus importante et spectaculaire de St Sylvestre en cette ère de l’Anthropocène !


Ah ! Oui, la visite se termine aussi sur des considérations d’avenir sur la place de l’homme sur cette terre qui ne cesse de bouger, d’évoluer et qu’il malmène tant ! Nous vivons une période de crise géologique, où les  glaciers disparaissent comme aux périodes des glaciations, crise géologique concomitante avec une crise biologique (disparition de 1000espèces/an....) !

 

L’homme est peu de chose dans tout cela !...

 

les-failles-de-St-Sylvestre 0453 redimensionner

 

 

Voilà la visite est terminée, mais attention ce secteur peut être dangereux.

 

 

Photos Jacques et Andrée


 

 

                                                  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

molasse chicha 18/10/2012 14:23

ça donne très envie de venir, c'est magnifique.

Entre Semnoz et Chéran 20/10/2012 09:39



je recommande cette visite avec accompagnement, car le terrain peut être dangereux mais ces failles sont vraiment une merveille!


merci Christianne


 



CHARPIN Yvette 23/09/2011 20:20


étonnant,surprenant,intéressant,je ne connaissais pas l'existence de ce site !


Entre Semnoz et Chéran 28/09/2011 09:56



à visiter++++++



chantal11 23/09/2011 10:15


Passionnant ces explications mais moi qui suis claustophobe, j'aurais du mal à parcourir ces failles .
Un très bel article
Belle journée Christiane et à la prochaine promenade!
mes amitiés à vous tous et toutes


Entre Semnoz et Chéran 23/09/2011 10:32



Merci on voit le ciel au dessus et elles ne sont pas très longues, mais tout de même c'est étroit!


A bientôt


Ch.