Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Christmas tree

31 Décembre 2010 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Généralités

SAPIN 

Les sapins sont des arbres conifères  du  genre Abies, originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord. 

 

 

Sapin pectiné, sapin blanc

Abies alba

De 30 à 50 mètres.

Il a des aiguilles aplaties, un peu échancrées au bout, avec deux lignes blanches sur la face inférieure. Cônes dressés, se désagrégeant à maturité.

Répartition spontané : Vosges, Jura, nord des Alpes, Pyrénées, une partie du massif central, Corse. Entre 400 et 1800 m

 

Abies alba

...........................de Noël  : D'où vient le mot Noël :


Il semblerait que le mot Noël vienne du latin Dies Natalis (jour de la naissance du Christ). Mais il pourrait aussi venir de nouvel, nouveau, nouvé, noué (en patois) rappelant qu'autrefois, la nouvelle année commençait au solstice d'hiver... ou (à propos de solstice) du nom gaulois novo (nouveau) et du nom celte hel (soleil).

 


 

Une tradition ancienne et païenne


Entre 2000 et 1200 avant JC, on parlait déjà d'un arbre (L'épicéa, arbre de l'enfantement), le jour du 24 décembre, puisqu'on considérait ce jour comme la renaissance du soleil.  Les celtes avaient adopté un calendrier basé sur les cycles lunaires. A chaque mois lunaire était associé un arbre, l'épicéa fut celui du 24 décembre. Pour le rite païen du solstice d'hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé.  


En 354, l'Eglise institue la célébration de la naissance du Christ, le 25 décembre, pour rivaliser avec cette fête païenne. Initialement la célébration de Noël se résumait à la messe de la nativité.  

Au XIème siècle, l'arbre de noël, garni de pommes rouges, symbolisait l'arbre du paradis. En effet on célébrait sur le parvis des églises, pour la fête de Noël des mystères, pièces de théâtres à thèmes religieux. L’un des mystères les plus représenté serait celui du paradis terrestre où l’arbre de la connaissance est un sapin décoré de pommes !

Auparavant, on décorait les maisons seulement avec des branches, de différentes espèces : le houx et le gui, l'aubépine dans les pays celtiques, l'épicéa, le pin et le buis dans les pays scandinaves et germaniques, le laurier en Ligurie... et les branches de sapin autour des Vosges ou des Monts métallifères du sud de l'Allemagne orientale.


Il devient tradition du présent :

On le mentionne pour la première fois comme « arbre de noël » en Alsace vers 1521. La tradition de l'arbre de Noël s'est propagée avec la Réforme : les protestants abhorrent les représentations des personnages bibliques, à commencer par Jésus et Marie. Les santons ne pouvaient donc être appréciés par les protestants, qui lui ont préféré comme symbole de Noël le sapin, même si la célébration est d'origine païenne. C'était le sapin protestant contre les santons catholiques.


C'est en 1738 que Marie LESZCZYNSKA, épouse de Louis XV, roi de France, aurait installé un sapin de noël dans le château de Versailles.


Le sapin de Noël a été rapidement adopté par les pays protestants. En France, cette tradition se limite à l'Alsace. Après la guerre de 1870, les familles alsaciennes fuyant leur région font connaître la tradition de l'arbre de Noël dans toute la France.


En Grande-Bretagne,

L’arbre de Noël a été introduit à l'époque du mariage de George III  avec Charlotte de Mecklembourg-Strelitz  au début du 19e siècle, mais la coutume n'était pas encore répandu bien au-delà de la famille royale. Victoria enfant, était familière avec la coutume. Dans son journal intime, elle écrit la veille de Noël 1832, «Après le dîner ... Nous sommes  allés dans le salon ... Il y avait deux grandes tables rondes sur laquelle étaient placés deux arbres décorés de sucreries, de guirlandes et également de jolies bougies ».  Après son mariage avec son cousin germain le Prince Albert en 1841, la coutume est devenue encore plus répandue en Grande-Bretagne. Une gravure sur bois du XIXème montre la famille royale britannique près de son arbre de Noël au château de Windsor.  

 




Aujourd'hui, en occident, chaque foyer célèbre un Noël œcuménique avec un sapin et une crèche (ou pas), mais Noël reste synonyme de "Paix sur terre aux hommes de bonne volonté"

Finissez-bien l'année...

Christianne

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article