Botaniste, remue gentiment ta vieillissante carcasse,

Publié le par Entre Semnoz et Chéran

 

Oublie la clôture et va-t'en en campagne,

Tâter du viseur et de la loupe dorée 

Accroche à ton cœur la superbe plantule,

Nourris ton âme d’une riche nature,

Imagine qu’enfin, à nouveau elle respire,

Savoure goulûment ces instants de bonheur,

Trouve ainsi la paix et un petit peu d’espoir,

Ecoute les oiseaux qui n’osaient plus y croire.

 

                                                   André

Ces quatre textes ont été écrits l'an dernier pendant le premier confinement, maintenant nous finissons (?) le troisième et ils sont toujours d'actualité. L'an dernier nous pensions que cela finirait bien vite et maintenant, nous l'espérons...

Botaniste, remue gentiment ta vieillissante carcasse,

Publié dans Généralités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chatou11 08/05/2021 15:25

Superbe photo comme dans l'article précédent! bravo aussi à André qui lui aussi a l'art de manier les mots. Je vais retourner en arrière car je n'ai vu que 3 pastiches! encore un coup du Covid 19. Espérons que celui-là va bientôt mourir de ses cendres mais malheureusement il sévit encore beaucoup et dans certains pays c'est une catastrophe.
A bientôt