Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Les pulmonaires

18 Février 2017 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore

Le printemps arrive et nous allons découvrir bientôt de nouvelles boraginacées fréquentes au printemps, celles du genre pulmonaria.

Le nom pulmonaire leur vient de l’époque romaine, époque à laquelle on attribuait le pouvoir de guérir les maladies du poumon à la racine de certaines espèces de pulmonaire (Végèce donnait le nom de Pulmonaria radicula à l'une des espèces).

On considère généralement que l'attribution de cette propriété est liée, par analogie, aux taches éparses sur les feuilles des principales espèces, ces taches évoquant celles du poumon.

Les pulmonaires

Ce sont des plantes herbacées vivaces à grandes feuilles basales et à feuilles caulinaires plus petites. Les feuilles continuent de grandir après la floraison, en particulier sur les rejets de la plante. Dans plusieurs espèces, elles sont maculées de blanc. L'ensemble de la plante est velu, à poils rudes à soyeux. Les fleurs se présentent en racèmes de cymes terminales. Comme c'est le cas pour beaucoup de boraginacées, leur couleur varie du rose au bleu. Calice tubulé généralement très velu à cinq dents. Corolle en entonnoir à cinq lobes avec, à la gorge, cinq petites touffes de poils entourant les étamines.
Le fruit est composé de quatre nucules monospermes indéhiscentes.
source wikipedia

Pulmonaria ssp

Pulmonaria ssp

Bien que le genre pulmonaria soit riche de plusieurs espèces, la Haute Savoie n’en accueille que deux ( sources :Sites Asters et telabotanica).

Pulmonaria montana, pulmonaire des montagnes.

Plante haute de 10 à 50 cm.

Feuilles estivales, celles des rejets, sans pilosité, à reflet soyeux grisâtre, les basales elliptiques lancéolées, atténuées en pétiole ailés, munies de nombreuses glandes sessiles dessus.

Inflorescence non visqueuse composée de fleurs bleu rouge vineux. Tube de la Corolle poilu à l’intérieur, sous l’anneau de poils de la gorge.

Espèce collinéenne, elle fleurit de mars à avril, dans les haies, à la lisière de bois, ou dans les bois frais et les prés humides.

Pulmonaria obscura, pulmonaire sombre.

Plante haute de 10 à 30 cm, munies de poils inégaux. Feuilles vert sombre, les caulinaires alternes, lancéolées, sessiles, non maculées. Feuilles estivales, celles des rejets, en coeur ou arrondies à la base, rétrécies en pétiole. Inflorescence en grappe courte terminale aux fleurs rose bleuté et aux tubes glabres sous l’anneau de poils de la gorge.

Espèce collinéenne à montagnarde inférieure. Préférence calcicole : haies, lisières de bois, bois frais humides.

Les pulmonaires
Pulmonaria ssp
Pulmonaria ssp

Pulmonaria ssp

Difficile de mettre un nom d’espèce sur ces photos, prises en Haute Savoie, montana ou obscura ? il faut ouvrir la corolle et chercher les poils qui pourraient se trouver sous l’anneau de poils de la gorge.

                                                                                                Christianne

 

 

Sources, sites telabotanica et Asters, dont voici le lien :

Les pulmonaires

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chatou11 03/03/2017 14:47

Bonjour Christianne, des fleurs que j'aime beaucoup sur lesquelles j'ai appris beaucoup. Je ne connaissais pas l'origine de son nom, c'est intéressant.
Merci de ce partage.
Bonne fin de semaine et belles promenades dans la nature. Le printemps va arriver avec toute sa magie.
Bises audoises
chatou