Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Boraginacées, suite.......

18 Janvier 2017 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran

Continuons notre exploration des boraginacées …

Voici le genre Echium avec la vipérine commune Echium vulgare.
C'est une plante bisannuelle de 30-80 cm, verte, hérissée de poils raides, étalés, espacés, faiblement tuberculeux.

Echium vulgare

Echium vulgare

- feuilles hispides, oblongues-lancéolées, les inférieures pétiolées, à une nervure, les autres sessiles.

Voici la rosace de feuilles de vipérine vulgaire, facilement reconnaissable avec ses feuilles étalées, duveteuses, souvent tachetées de points blancs..

C’est la forme sous laquelle elle passe la mauvaise saison avec un nombre limité de feuilles et un bourgeon central au ras du sol.

 

Boraginacées, suite.......
Boraginacées, suite.......

La croissance de la tige florale n'intervient que la deuxième année, après une exposition au froid. La floraison a lieu généralement au printemps.

- tige dressée, ordinairement très rameuse.

- fleurs bleues ou violacées, assez grandes, en grappes formant une panicule oblongue généralement étroite.
- calice hispide, à lobes linéaires, dressés
- corolle de 12-18 mm, à tube inclus dans le calice, à limbe élargi et irrégulier, 1-2 fois aussi longue que le calice

- étamines saillantes, à filets glabres
- carpelles de 2 mm, brièvement tuberculeux.

Echium vulgare

Echium vulgare

On la trouve dans les lieux secs et pierreux, dans les friches et les terres perturbées, dans toute la France. C'est une plante toxique, notamment pour le bétail, du fait de la présence d'alcaloïdes pyrrolizidiniques.

Etymologie :

Le nom générique, Echium, vient du grec ἔχιον, « vipère ». Ce nom a été donné à la plante par DIOSCORIDE en référence à la forme du fruit qui évoque une tête de vipère.

Echium vulgare

Echium vulgare

Du genre Echium et rencontrée en Bretagne, Echium pininana, la vipérine des Canaries, ou fierté de Tenerife

Cette vipérine native des îles Canaries, est une immense plante bisannuelle, d'allure et de tempérament très exotique. Elle peut atteindre 6 m.

Les plantes de deux ans produisent, au cœur d'une rosette d'étroites feuilles vert argentées, des inflorescences gigantesques semblables à d'immenses colonnes coniques, couvertes de petites fleurs bleues et roses, auxquelles se mêlent des petites feuilles argentées. Cette floraison annonce la mort de la plante qui se ressème abondamment en sol léger. Peu rustique, elle apprécie la chaleur, le plein soleil, les sols drainés à arides, et l'abri d'un jardin clos de murs.  

 

Echium pininana

Echium pininana

Echium pininana

Echium pininana

Je l’avais rencontrée sur l’île de Batz, dans le magnifique jardin Georges DELASELLE, mais aussi aperçue dans de nombreux jardins alentour.

Si vos pas vous mènent dans le Finistère Nord, n'hésitez pas à faire un détour sur cette petite île, à deux milles au large de ROSCOFF. Elle fait partie des îles du Ponant.

Voici le site du jardin Georges DELASELLE.

                                                                                     Christianne.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article