Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Le Granier, Savoie, suite et fin....

25 Mars 2016 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Histoire et légendes

Mais le Mont Granier a été aussi l'objet d'événements positifs : une première hivernale en février 2003 sur cette face nord tant redoutée, considérée comme « pourrie », interdite d'escalade.

Dans la partie supérieure, une voie ''normale'' fut ouverte en 1967 par Yannick Seigneur, guide, et cinq compagnons. Restaient les 350 premiers mètres depuis la base.....Profitant de conditions hivernales inhabituelles, avec des températures oscillant entre -7°C et -22°C et de la formation d'une goulotte de glace, Benoît Robert, 30 ans, guide de montagne né au pied du Granier, et Jérémie Ponson, 23 ans, se lancèrent dans la directissime de la face Nord intégrale depuis les 1300 m de la base jusqu'au sommet. Il leur fallut 6 jours sur place, souvent dans la pénombre !

Comme le dit B. Robert, familier du Groenland et de l'Alaska : « c’était devenu un objectif incontournable ! L'aventure n'est pas forcément au bout du monde ! » Article de Philippe Revil, in le Monde 21-02-2003

A l'autre bout du plateau sommital du Granier (à parcourir avec prudence - relief karstique !-) se trouve la Grotte de la Balme à Collomb : en novembre 1988, des spéléos explorant la grotte trouvèrent une grande quantité (en milliers) d'ossements d'Ursus spelaeus l'ours des cavernes !

De 1989 à 1994, les fouilles sous la direction du Musée d'Histoire Naturelle de Lyon établirent que cette grotte d'hivernation fut fréquentée plus de 21000 ans [entre -45000 et -24000] !!

 

Voici des photos du site de la grotte de La Balme-à-Collomb :

 Photo du magazine ALPES (1994)

Photo du magazine ALPES (1994)

 Photo du magazine ALPES (1994)

Photo du magazine ALPES (1994)

Le Musée de l'Ours à Entremont le Vieux, très moderne, propose une très intéressante et vivante reconstitution de la vie dans cette grotte (un dispositif ingénieux permet d'entrevoir l'ouverture de la grotte 1000m plus haut ; la grotte est, bien sûr, interdite au public).

L'ours des cavernes, reconstitution. photo internet.

L'ours des cavernes, reconstitution. photo internet.

Le Mont Granier, par sa forme si particulière vue d'en bas, a inspiré bien des peintres – savoyards ou d'ailleurs – quelques-uns sont exposés à Chambéry dans les musées. Les photographes, amateurs ou non, simples touristes l'admirent et le mettent en boîte !

(cf nos articles précédents !!)

Les premiers Magdaléniens ne virent jamais l'ours des cavernes, disparu déjà 11000 ans auparavant ! Nous non plus, mais il nous reste Rupicapra rupicapra cartusiana, le chamois de Chartreuse !

 

le chamois de Chartreuse, photo internet.

le chamois de Chartreuse, photo internet.

Quant aux environ 2000 espèces de plantes, je ne mentionnerai que Cypripedium calceolus, le sabot de Vénus, et sa cohorte d'une soixantaine d'espèces d'orchidées – au pied du Mont Granier.

 

Protection Nationale

Bouquet de sabots de Vénus au pied du Granier;

Bouquet de sabots de Vénus au pied du Granier;

Plus méridionale, au pied du Chamechaude, Dianthus hyssopifolius (Dianthus monspessulanus ssp sternbergii) au parfum si enivrant !

Protection Nationale

Chamechaude vu depuis St Hugues de Chartreuse

Chamechaude vu depuis St Hugues de Chartreuse

Dianthus monspessulanus, oeillet de Montpellier.

Dianthus monspessulanus, oeillet de Montpellier.

 Une mention particulière pour trois autres plantes :

Sideritis hyssopifolia, lamiacée, la crapaudine à feuilles d'hyssope ou thé des Alpes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sideritis hyssopifolia, crapaudine à feuilles d'Hysope.

Sideritis hyssopifolia, crapaudine à feuilles d'Hysope.

Artemisia umbelliformis (Artemisia mutellina), astéracée, le génépi blanc.

 

Protection Nationale

Artemisia umbelliformis (A. mutellina) le génépi blanc, photo de Jacques.

Artemisia umbelliformis (A. mutellina) le génépi blanc, photo de Jacques.

 

Hypericum nummularium, hyperacée,  la vulnéraire …. 

                           La Flora Gallica dit « surtout en Chartreuse »

Protection Nationale

 

(Désolé, je n'ai pas de photo!!)

 

toutes à consommer avec modération !!!!!!

 

                                                                                 

                                            Jean

C'est fini !!

 

Peintres savoyards :

  • Jean-Marie BUGNARD (1806- 1947) : « le peintre du Granier » ! Le Granier au couchant (1921 et 1947) , le Granier,crépuscule triste 1921
  • Roger TERRIER (1917- 1945) : né à Chambéry dans une famille de cheminots. Suit les cours de l'Union Artistique de Savoie (direction : Amédée Daille). Grand résistant, il décède de tuberculose à l'âge de 27 ans en janvier 1945.
  • Jacques DAUGERON (contemporain). Si Chambéry est sa ville d'enfance, il ouvre son 1° atelier à Grenoble en 1993, revient à Chy en 1997, son atelier est 6 rue Métropole .
  • Bernard VINCENT   (contemporain) : pas d'info pour l'heure...

 

Biblio :

Nombreuses entrées sur internet dont carte de  la Chartreuse de Guillaume Daugé

 

Guide du Relief des Alpes du Nord , 3° éd. ,       Henri Widmer    (Editions Gap 2015)

Plaquette des Missionnaires de N.D. de Myans,  Ed. Collard, Covin, Jansol - non datée

La SAVOIE, les 305 communes,                         Ed. Delattre 2008

Dictionnaire Etymologique des Noms de Lieux en Savoie, Adolphe Gros , Ed. La Fontaine de Siloé

Le massif de Chartreuse, carte faite par Guillaume DAUGE

Le massif de Chartreuse, carte faite par Guillaume DAUGE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article