Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

EPIPACTIS....

6 Février 2015 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran

Les botanistes de Gruffy ont fait une belle découverte fin août 2014, près d’Aillon-le-jeune, Epipactis purpurata, l’Epipactis pourpre. Peu fréquente en Rhône-Alpes, cette orchidée est protégée dans diverses régions de France.

EPIPACTIS....

Profitons de cette rencontre pour réviser nos connaissances en matière d’épipactis.

Caractéristiques générales :

 

  • Espèces forestières sauf palustris
  • Géophyte à rhizome
  • Feuilles caulinaires et alternes
  • Bractées foliacées
  • Inflorescence en grappe spiciforme
  • Fleur reliée à la tige par un pédicelle
  • Labelle en deux parties, l'hypochile et l'épichile
Fleur d'Epipactis atrorubens

Fleur d'Epipactis atrorubens

Elles sont nombreuses mais nous n’en avons rencontré que quatre pour l’instant Epipactis palustris, l'Epipactis des marais, Epipactis atrorubens, l'Epipactis rouge foncé, Epipactis helleborine, l'Epipactis à larges feuilles et, depuis 2014, Epipactis purpurata, l'Epipactis pourpre.

 

Elles ont toutes une tige raide plus ou moins lavée de pourpre et plus ou moins pubescente.

 

  • Les feuilles sont lancéolées :

Epipactis palustris, distiques*, dressées

Epipactis atrorubens, distiques*, plus longues que l’entre nœud

Epipactis helleborine, disposées en hélice, larges, étalées

Epipactis purpurata, disposées en hélice, étroites, vert grisâtre  

 

*distique : situé sur deux rangées verticales situées dans un même plan.

EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
  • Le pédicelle floral est :

Epipactis palustris, long, violet et velu

Epipactis atrorubens, velu, sa base est colorée en rouge

Epipactis helleborine, sa base est colorée de rouge

Epipactis purpurata,  sa base est colorée de rouge

EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
  • Le labelle est cordiforme :

 

 

Epipactis palustris, blanc, articulé, à bord ondulé, épichile muni de deux gibbosités jaunes et blanches (les tépales extérieurs sont bruns, les intérieurs blancs lavés de rose)

Epipactis atrorubens, épichile pourpre, large, muni de gibbosités crépues (les tépales sont pourpres)

Epipactis helleborine, épichile blanc verdâtre à rouge, muni de deux callosités (tépales blanc verdâtres, lavés de rose)

Epipactis purpurata, épichile blanc verdâtre à rouge, muni de deux callosités (tépales étalés, blanc verdâtre)

 

EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
EPIPACTIS....
  • Leurs habitats :

Epipactis palustris pleine lumière, marais alcalin, prairies humides, sol basique.

 

Epipactis atrorubens, pleine lumière à mi-ombre, forêts claires feuillus et résineux, sols calcaire à acide, bien drainé;

 

Epipactis helleborine, mi-ombre, lisière, bord de chemins, sol basophile à neutrophile, peut coloniser parcs et jardins;

 

Epipactis purpurata, mi-ombre, forêts, (hêtraies, charmaies, pinèdes), sol basophile à neutrophile.

 

Encore quelques photos :

L'Epipactis des marais, la plus jolie!
L'Epipactis des marais, la plus jolie!

L'Epipactis des marais, la plus jolie!

L'Epipactis rouge foncé, la plus colorée

L'Epipactis rouge foncé, la plus colorée

L'Epipactis à larges feuilles, la plus fréquente

L'Epipactis à larges feuilles, la plus fréquente

L'Epipactis pourpre, la plus rare

L'Epipactis pourpre, la plus rare

Source :

A la rencontre des orchidées sauvages de Rhône-Alpes. Biotope édition.

 

                                                                                               Christianne

 

Photos Josette, Nicole, Christianne, Jacques et empruntées à Internet.

 

Pour approfondir vos connaissances à propos des orchidées, essayez ce site :

ou bien celui-ci :

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article