Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Connaissez-vous le coscoll ??

29 Février 2016 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore

Notre amie Josette a "herborisé" dans les Pyrénées Orientales, en Juin 2015 et nous raconte une de ses découvertes, originale .....

 

Dès le début du printemps, en Catalogne, les habitants de la région partent à la recherche du COSCOLL, qui se prononce  « Couscouille » en catalan (oui, vous avez bien entendu, couscouille!).

PS : Cette appellation en ouille est relativement récente et popularisée avec le tourisme, donc un brin francisé... coquin mais les Catalans de souche prononcent ce mot Catalan uniquement comme il s'écrit: "COSCOLL"  avec la même terminaison phonétique que "ŒIL".

Il s’agit du Molopospermum peloponnesiacum, le Moloposperme du Péloponnèse, de la famille des Apiacées. On l’appelle aussi angélique sauvage.

Le terme Molopospermum, qui signifie « graine meurtrie », fait allusion au sillon qui marque sa graine.

Molopospermum peloponnesiacum

Molopospermum peloponnesiacum

 

Plante vivace 1 à 2 m, glabre, aromatique, à racine épaisse, la tige est creuse, striée, à rameaux supérieurs opposés ou verticillés.

Photo empruntée à Internet.

Photo empruntée à Internet.

Feuilles inférieures très grandes, tripennatiséquées (trois fois complètement divisées), à segments lancéolés, incisés-dentés, se terminant par une pointe.

Molopospermum peloponnesiacum
Molopospermum peloponnesiacum

Molopospermum peloponnesiacum

Fleurs blanches, en ombelle, à 15-40 rayons  serrés, avec un involucre (collerette de folioles) de 6 à 9 bractées inégales.

Molopospermum peloponnesiacum
Molopospermum peloponnesiacum

Molopospermum peloponnesiacum

Fruits ovoïdes nettement ailés.

Molopospernum peloponnesiacum

Molopospernum peloponnesiacum

Fruit, photo empruntée à Internet.

Fruit, photo empruntée à Internet.

Le coscoll pousse principalement dans les éboulis et les escarpements rocheux des Pyrénées orientales et des Alpes méridionales,  entre 700 et 2000 m d’altitude.

Espèce protégée en région PACA.

 

Répartition en France

Photo empruntée à Tela botanica.

Photo empruntée à Tela botanica.

Cette plante fait partie de la cuisine traditionnelle de catalogne. Les tiges sont cueillies avant la floraison, pelées, coupées en morceaux de 5 à 6 cm, lesquels sont fendus sur la longueur et plongés dans l’eau fraîche. Une fois recroquevillée et frisée, elle peut être consommée en salade. Autrefois, cette salade était assimilée à une cure régénératrice printanière.

Mais attention de ne pas confondre le moloposperme du Péloponnèse avec d'autres plantes. On trouve sur internet cette "anecdote" :  il y a quelques années, des ouvriers italiens qui travaillaient au barrage de Puyvalador ont récolté des pieds d'aconit, sans doute trompés par le limbe divisé des feuilles. Après les avoir consommés, ils sont morts empoisonnés.

Le reste des tiges à cotè d'un pied fleuri.

Le reste des tiges à cotè d'un pied fleuri.

Photo empruntée à Internet.

Photo empruntée à Internet.

Connaissez-vous le coscoll ??

Le Coscoll est presque devenu la plante sacrée des Catalans

A Sahorre, village des Pyrénées  catalanes, a été crée la Confrérie du Coscoll et  au printemps on y célèbre la fête du Coscoll.   

On trouve même des tee-shirts  à l’effigie du Coscoll !!

Photos empruntées à Internet
Photos empruntées à Internet

Photos empruntées à Internet

  Mais rappelez-vous, cette espèce est protégée en région PACA !!!!

 

                                                               Article et photos de Josette.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chatou11 03/03/2016 11:15

Coucou Danielle, je n'en avais jamais entendu parler.. elle porte bien son nom couscouille et Melopo...spermum ce qui va très bien ensemble. J'ai été ravie de lire cet article. Mais j'aurais trop peur d'en consommer en salade...
Merci pour toutes ces informations.
Belle fin de semaine et bises à tous les deux
chatou