Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Différentes nuances de…. Poils, en latin de botanistes !

14 Janvier 2016 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Flore

Rassurez-vous, cet article n’est pas classé X !

Les différentes « nuances » de poils dont Dame Nature, créatrice « échevelée », s’est ingéniée à équiper la flore terrestre, ont titillé les botanistes.

En effet, l'aspect des poils est un caractère souvent important pour identifier une plante, il peut permettre de lui donner son nom latin. Les botanistes ont, de ce fait, utilisé tout un choix d’adjectifs, latins ou grecs latinisés, dans le but de décrire le système pileux de la flore.

 

L’œil peut être un outil pour apprécier un système pileux mais une bonne loupe, c’est beaucoup mieux.

Evidemment, certains taxons n’en ont pas, de poils, ils sont….......

glabres, glaber !

Mais aussi lisse, laevigatus, comme l’aubépine lisse, Crataegus laevigata (au fait, en latin les arbres sont du genre féminin, d’où la terminaison a de l’adjectif laevigata).

Différentes nuances de…. Poils, en latin de botanistes !

Revenons au système pileux …..

Il y a des taxons qui sont couverts de duvet, pubens, ou couverts de poils fins et courts, pubescens.

Il y a aussi ceux qui sont ont des soies, setaceus, (seta : soie de porc).

Achillea setacea,  achillée sétacée.

Achillea setacea, achillée sétacée, superbes photos d'André.
Achillea setacea, achillée sétacée, superbes photos d'André.

Achillea setacea, achillée sétacée, superbes photos d'André.

D’autres sont duveteux, pilosellus, ou à poils longs et doux, pilosus.

Hieracium pilosella, épervière piloselle

 

Hieracium pilosella, épervière piloselle

Hieracium pilosella, épervière piloselle

Oxytropis pilosa, oxytropis poilu.

Oxytropis pilosa, oxytropis poilu.
Oxytropis pilosa, oxytropis poilu.

Oxytropis pilosa, oxytropis poilu.

Il y a les mal-coiffés, hirsute, hirtus, ceux qui ont des poils en brosse, hirsutus, ceux à poils rudes, hispidus, d’autres à poils nombreux, longs et ondulés, villosus.

Hieracium villosum, épervière velue.

Hieracium villosum, épervière velue

Hieracium villosum, épervière velue

Les épineux spinosus (spina : épine) et les très très épineux spinosissimus, c’est le superlatif latin, comme en français, pour dire très très grand, on dit grandissime.

Circium spinosissimum, cirse très épineux.

Circium spinosissimum, cirse très épineux

Circium spinosissimum, cirse très épineux

Ne pas oublier les barbus, barbatus.

Campanula barbata, campanule barbue (féminin).

Campanula barbata, campanule barbue

Campanula barbata, campanule barbue

Ni les laineux, eriophorus (du grec erion, laine et phoros, qui porte)

Cirsium eriophorum, cirse laineux.

Cirsium eriophorum, cirse laineux.

Cirsium eriophorum, cirse laineux.

Et les tomenteux tomentosus  (tomentum : feutre)

Hieracium tomentosum, épervière tomenteuse

Hieracium tomentosum, épervière tomenteuse.
Hieracium tomentosum, épervière tomenteuse.

Hieracium tomentosum, épervière tomenteuse.

Des poils, un peu, beaucoup…., ceci n'est qu'un bref aperçu.

Merci à Jean pour son petit memo « latin, la faute à Linné » qui m'a remis les déclinaisons latines en tête.

Merci à Catherine pour son memo plein d’humour que j’ai maladroitement essayé de « plagier ».

Mais « Jamais sans ma loupe » est et reste le mot d’ordre des botanistes !!

 

                                                                            Christianne

 

Source : le latin au jardin, Diane  ADRIAENSSEN,  librairie Larousse

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chatou11 15/01/2016 14:03

Coucou Christiane tu m'as fait bien rire avec ton article classé X... celle pilosité là est bien décente et superbe, les fleurs n'en ressortent que mieux. Merci à toi pour le partage, à Jean et au ou aux photographes.
Bonne fin de semaine et plein de bisous
chatou