Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Qui suis-je ?????

26 Décembre 2015 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran Publié dans #Histoire et légendes

Qui suis-je ?????

Je suis originaire des forêts tropicales de l’Amérique centrale. On me consommait déjà à la préhistoire. Vous ne rencontrerez pas mon arbre dans les forêts alpines (enfin, pas pour l’instant !)

Je m’appelle, je m'appelle…… Theobroma cacao……Vous voyiez qui je suis ?

Le cacaoyer, bien sûr !

Le nom latin du genre botanique du cacaoyer, «Théobroma », signifie « Nourriture des Dieux » il était cultivé par les Mayas et les Aztèques.

Au XXIe siècle, pour notre plus grand plaisir, grâce au cacaoyer, le chocolat, les chocolats, sont inséparables des fêtes de fin d’année.

Heureux chocolat, qui après avoir couru le monde, à travers le sourire des femmes, trouve la mort dans un baiser savoureux et fondant de leur bouche.

Brillat Savarin.

Courons le monde sur les traces du chocolat…....

 

Un peu d’Histoire …….

 

En 1519,  l’empereur MOCTEZUMA fit gouter la boisson aux Espagnols qui rapidement l’adoptèrent. Les Aztèques grillaient et broyaient les fèves de cacao. La pâte obtenue était ensuite chauffée et mélangée à de l’eau puis parfumée avec de la vanille, du poivre, de la cannelle et battue pour la rendre mousseuse. Ce breuvage s’appelait « xocoatl »,  (eau amère ou eau battue ?). Il était réputé stimulant et aphrodisiaque. Les Aztèques associaient le chocolat avec Xochiquetzal, la déesse de la fertilité, il était réservé au roi et aux notables.

Qui suis-je ?????

Après avoir détruit la civilisation Aztèques, les colonisateurs espagnols entreprennent l’intensification de la culture du cacao sur les terres de la Nouvelle Espagne afin d’exercer un commerce lucratif avec la Vieille Europe. Le « chocolalt » est très appréciée de l’aristocratie et du clergé espagnol. Il est associé à du sucre, car on  a découvert aussi la canne à sucre, dans le nouveau monde.

 

En 1615, la France découvre le chocolat  à l’occasion du mariage de l’infante espagnole Anne d’Autriche avec Louis XIII. On raconte qu’elle a consenti à ce mariage à la condition d’emporter avec elle son chocolat, préparé par ses caméristes qui maîtrisaient la préparation de ce breuvage.

Le chocolat entre à Versailles avec Marie-Thérèse d’Autiche et devient « à la mode » à la cour de Louis XIV. La fabrication du chocolat et la vente du chocolat sont un privilège accordé par le roi. Seuls les nobles et les riches bourgeois le connaissent. En 1693, ce privilège tombe et la vulgarisation du chocolat se développe. 

Qui suis-je ?????

Il semblerait que Bayonne doive son histoire chocolatière... à l’Inquisition. Au XVIIe siècle, fuyant les persécutions, des artisans juifs espagnols et portugais s’installent à Bayonne, toute proche. Initiés aux subtilités du cacao, ils créent sur la rive droite de l’Adour les premiers sites de transformation du cacao en France. Et en 1670, le mot « chocolat » apparaît pour la première fois dans les archives de la ville.

Bayonne reste encore la ville du chocolat, j’ai rencontré ce printemps, dans le vieux Bayonne de merveilleuses boutiques aux belles vitrines gourmandes.

Qui suis-je ?????
Qui suis-je ?????

La fabrication industrielle du chocolat débute en Angleterre en 1728 et en France en 1770. La première fabrique mécanisée de chocolat s'installe à Bayonne dans les années 1780. La grande révolution vient de Hollande avec l'invention en 1825 par Coenraad Van Hooten de la poudre de cacao, obtenue à partir de tourteaux de matière sèche, débarrassée du beurre de cacao, et pulvérisée. Rendue plus soluble par alcalinisation, elle permet d'obtenir une boisson plus homogène dont la matière ne retombe pas.
Cette découverte va voir la boisson mousseuse datant du 16ème siècle, le xocoatl, disparaître peu à peu, remplacée par une boisson proche de ce que l'on connaît aujourd'hui.

Plusieurs noms jalonnent l’histoire du chocolat, retenons  Fry, Cadbury et Barry en Angleterre, Van Hooten en Hollande, Menier, Cemoi et Poulain en France, Suchard, Tobler, Cailler ou Lindt en Suisse, chacun apportant sa contribution à l'évolution de la fabrication et aux arômes du chocolat. L'engouement pour le chocolat n'a jamais cessé de progresser, y compris dans les pays d'Europe où il est connu depuis longtemps.

Qui suis-je ?????

Je vous souhaite de déguster de nombreuses truffes, orangettes et autres gourmandises en attendant la suite de cet article.....

                                                                                              Christianne

 

Merci aux nombreux sites Internet que j'ai consultés, car, entre autres bienfaits, le chocolat rend aussi très bavard....

 

                                                à suivre ..................

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chatou11 26/12/2015 13:23

Quel bel article, un beau retour dans l'Histoire du chocolat. La fleur est magnifique. Je savais déjà que j'étais bavarde mais je comprends mieux, c'est à cause du chocolat...
J'espère que tu as passé un bon Noël et je te souhaite à toi et à toute l'équipe de bonnes fêtes de fin d'année.
Bisous tout plein
chatou

Entre Semnoz et Chéran 26/12/2015 13:42

Merci beaucoup, mais l'histoire n'est pas finie....toi aussi profites bien de cette période festive, et bizarrement printanière.
Des bises Christianne