Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Qui suis-je ?????

24 Août 2015 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran

Plante herbacée, j’égaye chemins et bords de routes de mes touffes bleu clair, à la belle saison.

Je suis une astéracée liguliflore très  commune ; et si mon habitus (= aspect, port) est un peu dégingandé, avec ma tige anguleuse aux rameaux divariqués, je porte haut (80cm – 100cm) et beau mes nombreux capitules bleu clair.

 

Mes feuilles supérieures sont lancéolées et sessiles, mais celles de la base en rosette sont découpées en lobes – avec le terminal un peu plus grand- ce qui leur donne de faux airs de feuilles de pissenlit.  

 

Je suis une rudérale mésophile qui n’aime guère les humus riches en azote, ni les fortes chaleurs ni les pluies : une bonne fille, quoi, sans grande exigence, bien que je me ferme l’après-midi et par temps pluvieux.

 

Je suis d’origine Euro asiatique et fais partie de l’environnement depuis fort longtemps : je fus, dit-on, domestiquée dans le Proche Orient vers 6000 ans avant J.C. et le papyrus d’Ebers (sorte de codex médical égyptien, 4000 ans avant J.C.) me mentionne déjà pour mes nombreuses applications thérapeutiques concernant l’appareil digestif !

 

Plus proche de nous, Dioscoride (1° siècle après J.C.) me préconise pour fortifier l’estomac, Galien, son cadet en médecine, (2° moitié du deuxième siècle), m’appelle « l’amie du foie » !

(Sainte) Hildegarde de Bingen, au 12° siècle, m’emploie pour faire un digestif.

 

Tout est comestible en moi, racine comprise, et mes propriétés digestives, apéritives, dépuratives (sans doute à cause de l’amertume de mon latex blanc) ont traversé les âges.

Et pour finir ce tableau, Jeanne Covillot m’a fait la vedette de sa 

 

« Clé d’Identification Illustrée des Plantes Sauvages »

 

puisque j’en orne sa couverture !

Qui suis-je ?????

Je suis, .... je suis,....            

 

Cichorium intybus ssp intybus !

Cichorium intybus ssp intybus
Cichorium intybus ssp intybus
Cichorium intybus ssp intybus

Cichorium intybus ssp intybus

Nom  bizarre puisque redondant !

Chichorium en latin  (du grec kichore) désigne une chicorée sauvage ; Intybus (dont l’origine suggérée serait syrienne, désignant une flûte, car ma tige est creuse comme cet instrument) est aussi en latin le nom d’une chicorée (voir Pline le Naturaliste). D’ailleurs, du temps de Charlemagne, on m’appelait INTUBA.  

 

J’ai connu, de par les siècles, une descendance très prolifique, auprès des humains, après moultes sélections – mais les OGM ne se sont pas encore intéressés à moi ?..... Quelques apparentées :

 

Cichorium spinosum L. : aux feuilles basales tendres et sans amertume sont mangées en salade par les Crétois (les feuilles supérieures sont épineuses, les capitules peu nombreux ; elle pousse sur des sols caillouteux et dans les fentes des rochers, voire même dans la phrygane (garrigue dégradée)

Chicorée de Crete

Chicorée de Crete

Cichorium endivia ssp divaricatum : toujours sauvage, dont les feuilles (jeunes) sont consommées en Grèce

Cichorium intybus variante foliosum : ou barbe de capucin, cultivée déjà des siècles en arrière.

 

Qui suis-je ?????

Les salades ‘’scarole’’, ‘’ frisée’’, ’’Trévise’’ sont des variétés cultivées, dérivées de C. intybus. Au passage saluons C. intybus ssp sativum, alias chicorée à torréfier (la racine) ou succédané du café.

Café et chicorée

Café et chicorée

 

                                                                 Jean

L'article ne s'arrête pas là.............à suivre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article