Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Aconitum anthora L, aconit anthore

7 Décembre 2014 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran

Aconitum anthora L. Aconit vénéneux, Anthore, Maclou (Franche Comté)

 

Pour certains botanistes de Gruffy, un des épisodes de l’année 2014 pourrait s’appeler « à la recherche de l’Aconitum anthora perdu ».

Il nous a fait courir….

Les aconits sont des plantes herbacées de la famille des renonculacées. Leur aspect ne rappelle en rien les boutons d’or mais ils en ont les caractéristiques comme par exemple : des étamines nombreuses insérées en spirale (caractère archaïque). Surtout, les renonculacées sont des plantes pour la plupart toxiques et les aconits sont parmi les plantes les plus toxiques d’Europe.

Celui qui nous intéresse est Aconitum anthora. Sylvie nous a montré la jeune plantule le 5 mai, lors de notre sortie sur la montagne de Cessens dont je vous ai déjà parlé.

Ce n’étaient que petites touffes de feuilles profondément palmatipartites découpées en lanières étroites de 1 à 2 mm maximum.

(un clic sur les photos pour mieux les voir, un clic pour revenir au texte)

Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore

Si on veut voir les fleurs, il faudra revenir.

L’origine du nom aconit est incertaine, l’origine étymologique serait-elle grecque, dAconiton qui est le nom d'une plante vénéneuse servant à empoisonner les loups ? Ou alors Acone, rocher, à cause des endroits caillouteux où poussent ces plantes?

Anthora viendrait d’anti et Thora : la légende dit qu'elle guérit des empoisonnements dus à la renoncule thora.

 

Nicole et moi laissons passer juin et le 5 juillet, nouvelle balade à Cessens. La belle avait à peine grandi ! Des tiges de 20 cm qui devraient atteindre bientôt 50 cm, pubescentes, simples ou peu rameuses. Encore des feuilles mais pas le moindre bouton.

 

L’Aconitum anthora ne contient pas les mêmes alcaloïdes (aconitine et autres) que les autres espèces du genre Aconitum et est beaucoup moins toxique.  Ces substances sont des poisons mortels pour l'homme et pour de nombreux animaux. Tout est toxique dans l’aconit, même sa racine à tubercules renflés en forme de navet.

Pour les amateurs d’ésotérisme, voici la formule chimique de l’aconitine : C34H47NO11

Aconitum anthora L, aconit anthore

Les Chinois, les Grecs, les Romains et les Gaulois connaissaient déjà les propriétés des aconits.

Nouvelle visite le 17 août, enfin !

La plante a perdu ses feuilles basales et est presque fleurie, elle atteint maintenant 90 cm. L’inflorescence est dense et souvent rameuse. Les fleurs sont jaune pâle, 5 tépales dont le supérieur est en forme de casque convexe-hémisphérique, presque aussi large que long, resserré au milieu.

Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore

Mais ce sont Jacques et Bernadette, puis Monique le 31 août et enfin Sylvie le 16 septembre qui ont pu photographier Aconitum anthora dans toute sa splendeur !

Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore
Aconitum anthora L, aconit anthore

Périanthe marcescent* entourant les 5 follicules velus.

*marcescent : se dit d'un organe qui reste en place après s'être flétri.

Aconitum anthora L, aconit anthore

Ecologie : pelouses sèches sur terrain calcaire. En montagne Jura, Alpes et Pyrénées.

Répartition : montagnes sud-européennes.

 

Elle est protégée en Franche-Comté.

 

La crête que nous avons arpentée au printemps était superbement fleurie.  Cela nous a permis de bien situer les lieux savoyards que nous explorons depuis plusieurs années  avec Sylvie.

                                                                                      Christianne

 

Photos Nicole, Monique, Sylvie, Christianne et Jacques.

Merci à Sylvie pour son aide.

Aconitum anthora L, aconit anthore

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chatou11 08/12/2014 12:23

Bonjour Christiane, eh bien cela valait le coup de courir et d'être revenus sur place pour voir cette jolie floraison. Bravo à tous les quatre.et merci pour la magnifique photo de fin.
Bonne semaine et bises audoises
chatou