Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de entre-semnoz-et-cheran-gruffy et de ses botanistes

Les euphorbes

24 Février 2014 , Rédigé par Entre Semnoz et Chéran

Vous les avez surement rencontrées mais les avez sans doute à peine regardées, ce sont des plantes toutes vertes, apparemment sans fleur !

au bord d'une route...

au bord d'une route...

euphorbes cultivées

euphorbes cultivées

Eh bien, détrompez-vous ces euphorbes ont des fleurs, sans calice ni corolle, monoïques, (c'est-à-dire avec des fleurs mâles et des fleurs femelles sur le même pied) mais réunies en un complexe involucral appelé cyathe (du grec kuathos = coupe).

Les euphorbes

Le cyathe est formé d'une fleur femelle entourée de quelques fleurs mâles et de glandes nectarifères, disposées en cymes.

Les fleurs sont nues, pas de sépales ni de pétales, la fleur femelle est réduite au pédoncule et à l'ovaire (composé de 3 carpelles soudés), les fleurs mâles sont constituées chacune d'un pédoncule et d'une seule étamine.

L’ensemble est entouré de bractées, sorte de feuilles situées à la base des fleurs, soudées ou non.

Les euphorbes

Les cyathes sont rarement solitaires, mais la plupart du temps réunis en cymes (simulant une ombelle). Cette organisation est présente chez toutes les espèces du genre, mais nulle part ailleurs dans le règne végétal.

Les euphorbes

La pollinisation est une pollinisation croisée car le pistil d’un cyathe arrive à maturité avant les étamines. Les insectes sont indispensables pour assurer le transport du pollen des anthères (organes mâles) jusqu’aux stigmates (organes femelles). L’aspect des euphorbes se modifie beaucoup au fil des jours : les feuilles ont tendance à disparaître à mesure que l'ombelle se développe, la tige rougit, tandis que le fruit, capsule globuleuse à trois loges, émerge très rapidement de l'inflorescence.

Pour les identifier, il faut observer les feuilles (opposées ou alternes), le nombre de rayons des ombelles terminales, les glandes (rondes ou en croissant), les fruits (lisses ou tuberculeux).

Les euphorbes

La famille des Euphorbiacées

Les euphorbes appartiennent à la famille des Euphorbiacées, mais ne sont pas seules. La plus part des euphorbiacées produisent un suc laiteux souvent très irritant. Certaines sont toxiques.

Les principaux genres sont

  • Le genre Mercurialis
  • Le genre Ricinus
  • Le genre Hevea (mais oui, l’arbre à caoutchouc !)
  • Le genre Euphorbia

 

Voici pour commencer, voici une euphorbe très fréquente à l’étage collinéen, dans nos Savoie :

Les euphorbes

Euphorbia amygdaloides, euphorbe à feuilles d’amandier, euphorbe des bois.

 

  • Tige rougeâtre à la base.
  • feuilles alternes, les inférieures groupées à mi-tige, épaisses, vert sombre, persistantes.
Les euphorbes
  • Ombelles à 5-10 rayons.
Les euphorbes
  • Bractées soudées en disques concaves.
Les euphorbes
  • Glandes jaunes, en croissant, à longues cornes pointues.
Les euphorbes
  • Fruits : capsule poilue mais  lisse.
Les euphorbes

                                à suivre..............................

                                                                                   

                                                                                               Christianne

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Danielle 12/03/2014 17:58

Bonjour,
Très intéressant et comme le dit Chantal, merci
Bonne fin de semaine
Danielle

chatou11 25/02/2014 17:58

Ton article ne pouvait me faire plus plaisir Christiane, car je suis une amoureuse des euphorbes. Et il y a tellement de variétés! Merci pour les détails de la fleur que je ne connaissais pas.
Un très bel article
douce soirée et bonne semaine
bises audoises
chatou